Share |

Tribune

janvier 26, 2015

Mercredi matin, la fusillade à Charlie Hebdo fige toute activité à la rédaction. Sidéré devant mon écran, je dois traduire la foule d’émotions qui m’ébranle. Meurtri par le fait d’appartenir à un monde où il est possible d’assassiner des hommes pour avoir fait des dessins, j’appose «Je suis» à «Charlie». 

Comment j’ai créé «Je suis Charlie»

 

 

JOACHIM RONCIN DIRECTEUR ARTISTIQUE ET JOURNALISTE MUSIQUE AU MAGAZINE GRATUIT STYLIST, CRÉATEUR DU SLOGAN "JE SUIS CHARLIE" 13 JANVIER 2015 

 

mars 26, 2014

Le lien historique noué avec la République, dans le cadre du « franco-judaïsme », qui reposait sur une citoyenneté réassurée par un État central, c’est-à-dire fort, s’est alors délité.

Les Juifs de France et leurs voix

 

 

Tribune de Jean Leselbaum et Antoine Spire, publiée dans le hors série des Études du  CRIF anniversaire des 70ans du CRIF

août 29, 2013

Après un demi-siècle d'indépendance, les dirigeants arabes qu'ils soient monarques ou présidents à vie s'avèrent incapables de diriger démocratiquement leurs pays respectifs.

juin 3, 2013

Après avoir repris l’exploitation des vignobles Carmel, Pierre Besnainou, un des actionnaires de Fauchon, prévoit d’en ouvrir une succursale à Tel- Aviv.

Fauchon à Tel Aviv.

 

 

L’épicerie Fauchon va ouvrir en Israël

 

Après avoir repris l’exploitation des vignobles Carmel, Pierre Besnainou, un des actionnaires de Fauchon, prévoit d’en ouvrir une succursale à Tel- Aviv.

mai 12, 2013

De par ma formation et surtout mes convictions, j'investis le terrain afin de comprendre, d'analyser, de tâter le pouls du niveau de cognition politique. Mon terrain ce sont les épiciers, les légumiers, les petits commerces en particulier, à Tunis et à l'intérieur du pays.

 

Tribune : C'est par ses femmes que sera sauvée la Tunisie

 

 

Les démocrates, habitués des salons et plateaux de TV, seraient bien inspirés d'aller à la rencontre du petit peuple là où il est pour l'écouter, le comprendre et l'accompagner. Et non le conduire.

Par Azza Badra*

juillet 7, 2011

Alors que la justice américaine s’apprête à relâcher Dominique Strauss Kahn et à renvoyer l’ancien directeur du FMI en France, DSK devrait de nouveau faire face à la justice pour des accusations de viols lancées par Tristane Banon. Si tout le monde à déjà son opinion sur cette affaire qui ne prend forme que 9 ans après les faits, il nous a semblé nécessaire de tirer un petit portrait de la victime présumée pour tenter de comprendre son passé, son présent et son futur.

 

De Yasser Arafat à Dominique Strauss Kahn : l’étrange famille Banon

 

Contenu Correspondant