Share |

L’Europe et le spectre du califat, par Bat Ye’or

 

L’Europe et le spectre du califat, par Bat Ye’or (*)

 

Depuis des années, Bat Ye’or, Juive originaire d’Égypte, qu’elle a quittée, en tant que réfugiée, sous Gamal Abdel Nasser, mène à travers ses ouvrages et les conférences qu’elle est amenée à donner, un combat opiniâtre. Deux thèmes sont récurrents dans son œuvre devenue une véritable référence : d’une part, la dhimmitude, statut infamant des Juifs et des Chrétiens sous l’islam (1) et, d’autre part, un cri d’alarme contre ce qu’elle considère comme une arabisation et une islamisation de l’Europe qu’elle désigne sous le nom d’Eurabia (2).

 

Vision prémonitoire d’un avenir inquiétant ou obsession infondée, le lecteur jugera. Pour l’auteur, cela ne fait aucun doute : de manière organisée, l’immigration de masse de musulmans en Europe allant de pair avec une détestation d’Israël de plus en plus virulente, prépare Eurabia destinée à supplanter Europa.  Une idéologie conçue, nous dit l’auteur, par le Conseil Européen : « Focalisée sur l’exécration d’Israël, cette campagne prit une extrême virulence sous la présidence de Romano Prodi à la Commission Européenne (1999-2004) et de Chris Patten, le Commissaire des relations extérieures de l’UE. »

 

On découvre, au fil des pages le fonctionnement et les rouages d’institutions souvent mal connues : Le DEA, Dialogue Euro-Arabe, l’APCEA, Association Parlementaire Européenne pour la Coopération Euro-Arabe, l’APEM, Assemblée Parlementaire Euro-méditerranéenne, l’IRCICA, Centre de Recherches pour l’Histoire, l’Art et la Culture Islamique, l’ADC, Alliance des Civilisations, le PEM, Parlement Euro-méditerranéen, l’EUROMESCO, Réseau Universitaire de la Relation Nord-Sud, le GHN, Groupe de Haut Niveau, chargé d’étudier le « choc des civilisations » ou encore la Fondation Anna Lindh et PEGASE, réseau de soutien aux Palestiniens. Et bien d’autres encore.

 

La façon d’opérer de l’OCI, Organisation de la Conférence Islamique et de son secrétaire général, Ekmeleddin Ihsanoglu, avec son organe majeur, l’ISESCO (Stratégie de l’Action Islamique Culturelle en Occident) est également bien démontée.

 

À en croire l’auteur, avec la marche irrésistible vers le Califat universel, on s’achemine vers la fin des nations européennes. Comment réagissent, dès lors, les populations européennes concernées ? « Aujourd’hui, un grondement encore étouffé s’élève d’Europe, conclut Bat Ye’or. Il annonce aux hommes qui créèrent cette situation qu’ils n’échapperont pas au jugement de l’histoire ».

 

Inquiétant et impressionnant, ce livre est à découvrir pour se faire une idée quelle que soit notre opinion préconçue sur la question.

 

Jean-Pierre Allali

 

(*) Éditions Les Provinciales. Septembre 2010. 224 pages. 18 euros.

(1)Lire notamment « Les Juifs en Egypte », Éditions de l ‘Avenir, 1971 et « Le dhimmi. Profil de l’opprimé en Orient et en Afrique du Nord depuis la conquête arabe », Éditions Anthropos, 1980.

(2)Lire, sur ce sujet, « Eurabia, l’axe euro-arabe », Éditions Jean-Cyrille Godefroy, 2006.

Contenu Correspondant