Share |

La fête juive de Hanouka célébrée à La Goulette

 

La fête juive de Hanouka célébrée à La Goulette

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La fête juive de Hanouka (ou fête de la lumière) a été célébrée, il y a quelques jours, à La Goulette, chez Mamie Lily, l'une des tables les plus courues de la banlieue nord de Tunis.

C'était à la Goulette, capitale de la multi confessionnalité, si joliment illustrée par Ferid Boughedir, ou par Michel Boujnah, qui y voyait «le centre du monde». Chez Mamie Lily, ce restaurant où l'on défend les derniers bastions de la cuisine juive. On célébrait, ce soir là, dans une atmosphère festive et conviviale, le dernier soir de la hanoukka, fête qui commémore la ré-inauguration de l'autel des offrandes dans le second temple de Jérusalem.

A Dar El Dhekra, la mémoire revit

Dar El Dhekra, association pour la sauvegarde et la réhabilitation du patrimoine judéo-tunisien, avait invité ses adhérents et ses sympathisants – des personnes sans aucune distinction religieuse – à allumer les bougies de la Hanoukka, fête de la lumière et de l'espoir.

L'ambassadeur des Etats-Unis Jacob Walles – et les marines qui composaient sa garde rapprochée, l'ambassadeur d'Allemagne Jens Plötner, des représentants de la société civile ainsi, bien sûr, que des représentants du comité du culte israélite, dont le tout jeune rabbin de la Goulette, venu de Djerba pour remplir cette mission, se passaient les bougies pour cet allumage festif orchestré par le restaurateur Gilles-Jacob Lellouche, l'âme de La Goulette.

Dar El Dhekra présentait, à cette occasion, un programme ambitieux d'activités culturelles, et inaugurait l'embryon du musée de l'Histoire judéo-tunisienne.

C'est ainsi que l'on annonçait, pour le 10 janvier prochain, une exposition sur les normes alimentaires dans le judaïsme, et une étude des points de similitude entre le Kashrout et le Hallal.

Le 24 février aura lieu une exposition sur «Les Justes du Maghreb», accompagnée de projections de films-témoignages et de conférences.

Au mois de mai aura lieu une rencontre sur le thème «Aux sources de la musique maghrébine» alliant exposition d'images, de photos, de textes, de partitions, d'objets et d'instruments. On compilera un CD de musique et de chansons judéo-tunisiennes, et on enregistrera un concert regroupant des interprètes modernes, qui chanteront des chansons de la tradition judéo-maghrébine

Le judaïsme tunisien conjugué à tous les temps

A la rentrée prochaine, on présentera une exposition d'artisanat judéo-tunisien, et on se propose d'ouvrir un centre de formation.

L'année s'achèvera avec une exposition d'art ayant pour thème «Le judaïsme tunisien conjugué à tous les temps».

Parmi les autres activités que propose Dar El Dhekra, on organisera des visites de la grande synagogue de Tunis, de la Ghriba de Djerba ou du cimetière juif de Tunisie, et l'on se propose de publier un second ouvrage consacré à la cuisine judéo tunisienne, avec les recettes de Mamie Lily, et les textes de Gilles-Jacob Lellouche

Autant de manières festives et conviviales de redécouvrir une histoire qui nous est commune

A. B.

 

La fête juive de Hanouka célébrée à La Goulette

Contenu Correspondant