Share |

La Tunisie, un pays arabe ? Par Habib Sayah.

 

La Tunisie, un pays arabe ?

 

Les Tunisiens, par on ne sait quel enchantement, semblent vouloir revenir sur leur passé arabe et se définir comme Arabes. Or, il semble extrêmement réducteur de réduire la culture tunisienne à l’arabité. Mais ce compromis artificiel repose sur le désir de se rattacher à un passé glorieux.

Par Habib Sayah.

“Nous les Arabes avons fait… Nous les Arabes avons inventé… Nous sommes fiers d’être Arabes… !” Ces phrases semblent si artificielles dans la bouche d’un tunisien !

La culture tunisienne et les tunisiens sont-ils arabes ?

Certes, l’influence arabe a été grande dans la construction de la culture tunisienne. Suite aux invasions arabes du 7e siècle, les Arabes ont su éliminer de la culture tunisienne les vestiges de son passé païen et chrétien. La Tunisie, avant d’être arabe, a été successivement, phénicienne, carthaginoise ou punique, province romaine, chrétienne, siège de l’Église d’Afrique. Elle est ensuite passée sous domination vandale, puis byzantine pour être enfin conquise par les Arabes.

Les Arabes ont su imposer leur langue en Tunisie, ainsi que leur religion. En cela, la Tunisie a été profondément arabe pendant un millénaire, dans la période médiévale.

La conquête ottomane a permis à la Tunisie une certaine émancipation. La Tunisie ottomane est devenue, comme Istanbul, et d’autres cités ottomanes, une terre d’accueil, cosmopolite. La culture tunisienne a alors été redessinée, non seulement par l’influence turque, mais également à travers les innombrables vagues d’immigration de peuples étrangers vers la Tunisie. Tunis, notamment, était un véritable melting pot dès le 17e siècle. Y cohabitaient et s’y mêlaient des populations aux origines et aux langues diverses : arabes, juifs sépharades, berbères, maures, sénégalais, maliens, soudanais, espagnols, siciliens, italiens, sardes, maltais, français, grecs, chypriotes, turcs, géorgiens, abkhazes, circassiens et autres peuples du Caucase etc. En cela, la Tunisie était ottomane car elle ressemblait au reste de l’Empire : mosaïque pluriethnique, multiconfessionnelle et essentiellement méditerranéenne.

Ces nombreux peuples n’ont pas simplement transité par les terres tunisiennes. Ils s’y sont installées, y ont vécu, apportant avec eux leur culture et leur langue. Ainsi, la lange et la culture tunisiennes, qui n’étaient plus qu’arabes à la fin du Moyen-âge, se sont-elles enrichies de mille influences, pour devenir uniques, originales, et surtout méditerranéennes.

Cette Tunisie, à travers la mise en place du Beylicat et de sa stabilité, est restée ottomane et méditerranéenne. Seule une influence de plus s’est ajoutée à cette mosaïque : la culture française, par l’instauration du Protectorat.

C’est le fruit de ce mélange qui constitue notre culture actuelle, car la culture proprement tunisienne s’est formée pendant la période ottomane, et a perduré.

Les Tunisiens, par je ne sais quel enchantement, semblent vouloir revenir sur leur passé arabe et se définir comme Arabes. Or, il semble extrêmement réducteur de réduire la culture tunisienne à l’arabité. Mais ce compromis artificiel repose sur le désir de se rattacher à un passé glorieux, celui de Haroun El Rachid, de l’Empire Arabe qui s’est étendu de l’Espagne aux Indes… Mais vouloir s’attribuer une gloire qui nous est étrangère, et à laquelle nous n’avons pas participé me semble être le symptôme d’un profond malaise. Et puis, il semble difficile de comprendre que l’on puisse être fier d’être Arabe (surtout quand on n’est pas arabe), c’est à dire se rattacher à un peuple et à une culture qui vivent dans un obscur Moyen-âge depuis le 16e siècle, et dont on a du mal à voir la sortie.

On aurait pu trouver plus glorieux et moins agonisant dans notre histoire pour raviver notre fierté : Carthage, Rome, l’Empire Ottoman…

Mais ce que je vous propose ici, ce n’est d’affirmer de manière pathétique notre fierté pour un passé auquel nous n’avons pas participé. Je vous propose plutôt d’affirmer la réalité de ce que nous sommes.

Si les pays voisins du Maghreb peuvent de manière réaliste se déclarer Arabo-Berbères, les Tunisiens ne le peuvent pas, du fait des spécificités de leur histoire, des multiples conquêtes, et des mille origines de ce peuple et de cette culture. Certains arabes voient dans la Tunisie une sorte de culture bâtarde, ni Arabe, ni Occidentale, ou bien un peu des deux. Ceux-là n’ont rien compris, à part le fait que nous ne sommes pas arabes, du moins pas seulement. Nous ne sommes pas plus arabes qu’italiens ou turcs.

La culture tunisienne est unique, originale, elle a été façonnée par les échanges et les implantations de nombreux peuples. Nous sommes avant tout tunisiens, et il serait stupide de renier l’essentiel de notre culture pour nous dire arabes. La culture tunisienne est cette mosaïque méditerranéenne unique en son genre. Nous ne pouvons pas réduire la Tunisie à un sous-ensemble de sa culture. Tout au plus, peut-on dire que la culture tunisienne est avant tout tunisienne, mais qu’elle s’insère dans la culture méditerranéenne et ottomane. C’est aussi cette spécificité culturelle qui a permis à la Tunisie d’accéder à la modernité, voyant apparaitre des thèses rationalistes et en faveur de l’émancipation de la Femme, chez les théologiens tunisiens, tels que Cheikh Salem Bouhageb, dès le 19e siècle, alors que la femme est encore un objet dans le reste du monde arabe qui ne nous ressemble pas.

Cette affirmation se vérifie lorsqu’on confronte un Tunisien à un étranger : il comprendra sans doute mieux la langue maltaise que celle du Yéménite ou même du Marocain, s’identifiera plus facilement aux mœurs du Grec ou du Sicilien qu’à celles du Libyen ou du Koweïtien, reconnaitra une partie de ses plats nationaux à la table du Turc, de l’Arménien, du Circassien, tous Ottomans, de l’Algérien, maghrébin comme lui, mais ne saurait nommer un plat saoudien.

Cela conduit à affirmer que les Tunisiens, bien avant d’être arabes, sont méditerranéens.

Options d'affichage des commentaires

Sélectionnez la méthode d'affichage des commentaires que vous préférez, puis cliquez sur « Enregistrer les paramètres » pour activer vos changements.

Bonjour une amie Française d'origine Italienne dont je vois le commentaire qu'elle a laisse, m'a parler de cet article. je me suis permise de le lire avec attention depuis mon iPhone , je vois qu'elle avait totalement raison , je suis née à Malte ,Je peux vous affirmer qu' un Tunisien ou Tunisienne n'a aucune ressemblance avec nous, tout le monde arabe nous comprend bien , puisque nous avions quelque mots en arabe littéraire que j'en remercie car ça nous enrichit notre magnifique pays , pour ma part ma soeur est en couple avec un Syrien et les syriens vous ressemblent beaucoup, non au niveau langue car il m'a expliquer que chaque pays avait son propre dialecte , tout comme mon amie vous la précisez mais y'a une forte ressemblance , puis les ottomans étaient plus chez nous donc niveau plats à ce que j'ai appris au fil du temps c'est typiquement des plats Syriens , les turc ont apporte des Loukoums dans les pays arabe et le hammam je me trompe peu etre ? Non je pense pas puis j'ai des copines Tunisienne qui ont une forte ressemblance avec les arabes d'Arabie et Libanaise , syrienne , oriental ou meme des fois espagnole , bref les espagnols d'Andalousie ressemblent plutôt aux arabes ou au marocaines , les Tunisiennes sont des très belles femmes pour la plus part mais vous êtes plus rapprochées des arabes vu que nous avions étudie l'histoire de ce beau pays qui s'appellera ifriqiya et non Maghreb premier pays avoir etait arabisé , donc je comprend pas pourquoi vous parlez au nom de tout les arabes?. Avec tout mon respect vous ressemblez pas du tout aux maltais vous n'êtes pas plus proche de nous que votre frères du monde arabe

Tunisie
Tunisie, en arabe Tunus, pays d’Afrique du Nord. Sa capitale est Tunis. La Tunisie donne au nord et à l’est sur la mer Méditerranée ; le pays est bordé au sud par la Libye et à l’ouest par l’Algérie. La Tunisie est la plus ancienne entité politique du Maghreb. Ouvert sur le monde méditerranéen, le pays a accueilli sur son sol de grandes civilisations : phénicienne, romaine et arabo-musulmane. Premier pays du Maghreb à avoir été arabisé, la Tunisie, devenue indépendante en 1956, apparaît aujourd’hui comme un pôle de stabilité dans la région.

Le bey de votre pays était arabe non turc !!! Votre pays s'appeler ifriqiyya , votre pays est arabe , votre langue c'est l'arabe , votre prenom est arabe ... Donc vous n'êtes pas si proche des turcs mon amis sont identité , vous êtes n'y européen vous Avez aucune ressemblance avec nous , vous êtes arabe n'écrivez pas de tel des idioties .. Je suis incroyablement surpris , mais sur un point les Algeriens ou marocains n'ont rien avoir avec vous les tunisiens car ce sont des berbères qui ne ce sont pas fait arabisés mais islamisés , par contre les tunisiens sont totalement arabisés depuis des siècles première arrivée des arabo musulmane ... Vous parler arabe avec un dialect qui est tres rafraîchissent en Tunisie car ce pays arabe à sont diaclete Tunisien , Je suis aller dans tellement de pays arabe que j'ai eux pas expérience de le comprendre et je me suis intéressée à comprendre le livre de Dieu qui est lecoran , donc le tunisiens est plus proche de la langue littéraire , et le peuples tunisiens ce sentent arabe car ils sont arabe , vous, vous voulez quand parle de votre langue d'usage ? Vous prononcer des phrase incompréhensible, beaucoup de personne de votre genre parle ainsi c'est ce qui veulent une place au seins de la société française .. Mais cher amis vous êtes juste bien loin de nous , est surtout pas proche d'un grecque . surtout que je suis d'origine européenne , votre article est juste à notée comme note ça serai un bon zero !!! Tunisie fait partie du monde arabe non du monde européen , pour infos ce sont pas les arabes qui ont salis leurs identité mais bien vous tres cher habib , amicalement Denise

Je suis d'accord avec , je pense qui veut ce faire une place dans la société, un peu comme Leila qui à fait secrète story , un coup elle est arabe un coup elle est italienne , je pense que les Tunisiens veulent ce Europanises . Hahaha bien loin de notre ressemble ce peuples je l'admire beaucoup surtout que leurs hommes ce sont des beau hommes arabes

Excellent article basé sur l'analyse historique qui ne va pas, cela va s'en dire, dans le sens des Arabisants qui réfutent farouchement la colonisation de la Tunisie par les hordes d'Arabes.
La référence au Coran est l'outil d'intégration favori de tous les Islamistes.
Des règles simples et peu contraignantes vis à vis de l'environnement social, on arrive à l'imposition factuelle de la langue Arabe. Ajoutez à cela, une campagne musclée en faveur de la conversion, et très rapidement les racines culturelles s'effacent d'elles-même.
En choisissant l'Arabe pour langue officielle, les états du Maghreb ont opté pour une autre langue colonisatrice. Les pays du Golfe distribuent des bourses d'études en théologie (3 à 7 années de résidence en Arabie Saoudite)aux démunis (désœuvrés, chômeurs, etc..) ce n'est certainement pas pour en faire des citoyens lambda. Le plus cocasse de cette démarche, c'est le discours principalement anti-colonialiste de ces petits soldats du Coran.

Contenu Correspondant