Share |

Nida Tounes : La machine à perdre est-elle enclenchée?

Nida Tounes : La machine à perdre est-elle enclenchée?

 

A quelques semaines des élections législatives et présidentielle, le parti de Béji Caïd Essebsi a du mal à maintenir sa cohésion et à préserver son unité. Ambiance...

Par Imed Bahri

On connait les problèmes qui secouent depuis quelque temps les structures nationales, régionales et locales du mouvement Nida Tounes où la poussée des Destouriens et des Rcdistes, issus de l'ancien régime et qui cherchent à retrouver des postes dirigeants, n'est pas appréciée (c'est un euphémisme) par les éléments libéraux indépendants, syndicalistes ou de gauche. Et pour cause : ces derniers se considèrent, à juste titre, comme le noyau fondateur du mouvement, qui lui a donné sa crédibilité et son rayonnement en très peu de temps et l'a caracolé en tête des sondages d'opinion. 

Pour ne rien arranger, Tahar Ben Hassine, membre fondateur de Nida Tounes, visiblement non content de ce «grand retour» des Destouriens et des Rcdistes, essaie de provoquer une scission au sein du mouvement, refusant de le voir offert sur un plateau à des opportunistes de la première heure. 

Le patron d'Al-Hiwar Ettounsi utilise sa page Facebook et, surtout, sa chaîne de télévision pour appeler les militants de Nida Tounes à démissionner et à rejoindre les listes électorales qu'il compte constituer pour les législatives sous la bannière d'un courant issu de... Nida Tounes.

Voilà qui risque d'ajouter aux problèmes de Nida Tounes, au moment il peine à recoller les morceaux, de brouiller dangeusement les cartes et de créer des confusions inutiles dans l'esprit des électeurs.

Comme on devait s'y attendre, la manoeuvre n'a pas tardé à susciter une réaction de la part du président du parti.
Dans un communiqué publié aujourd'hui, mardi 5 août 2014, Béji Caïd Essebsi a cru devoir avertir contre les dégâts que l'action de M. Ben Hassine pourrait provoquer au sein de Nida Tounes, en y semant la zizanie et la division. Il a aussi rappelé que le patron d'Al-Hiwar Ettounsi a rejoint le bureau exécutif de Nida Tounes grâce à une décision régalienne du président du mouvement, ajoutant – au cas ou on l'aurait oublié – que M. Ben Hassine a démissionné du mouvement, depuis le 17 septembre 2013, et coupé tout lien avec lui.

«Nous sommes dans l'obligation de porter à la connaissance du public que Tahar Ben Hassine n'a plus aucun lien organisationnel avec Nida Tounes, ni de près ni de loin», a conclu M. Caïd Essebsi. Une manière de dire que les listes que ce dernier serait tenté de présenter aux législatives ne sauraient être identifées à Nida Tounes.

On sait très bien à quelle partie (ou quel parti) ces bisbilles, qui sont le fruit de calculs politiques de bas étage et de chocs d'égoïsmes, vont finalement bénéficier...

 

Nida Tounes : La machine à perdre est-elle enclenchée?

Publier un nouveau commentaire

CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage.
9 + 2 =
Résolvez cette équation mathématique simple et entrez le résultat. Ex.: pour 1+3, entrez 4.

Contenu Correspondant