Share |

Tunisie : le tourisme français a chuté de 47% au cours du 1er semestre 2013

Tunisie : le tourisme français a chuté de 47% au cours du 1er semestre 2013

 

l'interview de Mohamed Ali Toumi, président de la Fédération des AGV

A l'occasion du voyage en Tunisie de François Hollande, nous avons demandé à Mohamed Ali Toumi, président de la Fédération des agences de voyages de Tunisie, un point sur la situation et ce qu'il attendait de ce voyage. Interview.

 

TourMaG.com - quel état des lieux pouvez-vous dresser sur la situation touristique en Tunisie ? 

Mohamed Ali Toumi : "La situation touristique en Tunisie revient progressivement à la normale même si les résultats de 2010, que les professionnels du tourisme considèrent comme année de référence, n’ont pas encore été atteints. 

Les chiffres officiels montrent par exemple que les Anglais ne sont absolument pas inquiets par la conjoncture qui prévaut dans le pays. 

A à ce jour,ils sont d’ailleurs encore plus nombreux à être venus passer leurs vacances dans notre pays qu’avant la révolution. 

Idem pour les Russes, tandis que les Allemands sont presque aussi nombreux et la reprise sur ce marché se fait lentement. 

Le tourisme français est malheureusement un cas à part puisqu’il est en net recul, à environ -47%, sur les 6 premiers mois de l’année par rapport à la même période d’il y a 3 ans. 

Ceci même s'il garde sa position de leader européen en terme de nombre de touristes qui ont visité la Tunisie pour ce 1er semestre de 2013, et cela nous attriste réellement." 

TourMaG.com - Quel regard et quelle analyse portez-vous sur le comportement de la clientèle française ? 

Mohamed Ali Toumi : "La Tunisie a été marquée au cours de la dernière période par deux événements tragiques et qui n’ont pas du tout contribué à l’amélioration de son image de marque.

Il y a eu l’attaque de l’ambassade américaine par des salafistes le 14 septembre 2012 et par l’assassinat de l’opposant politique Chokri Belaïd le 6 février 2013. 

Ces deux événements tragiques ont naturellement généré une couverture médiatique internationale sans pareille qui a sérieusement ébranlé l’image de la Tunisie qui avait pourtant, aux yeux de nombreux occidentaux, réussit une révolution de manière presque pacifique. 

Quand bien même nous rejetons toute forme d’extrémisme et de violence qui sont incompatibles avec le tourisme et qui ne sont pas dans les traditions de la Tunisie, nous constatons que les touristes français se font aujourd’hui une très mauvaise image du pays. 

Pourtant, je souhaiterais rappeler que les problèmes actuels sont des problèmes tuniso-tunisiens, que les touristes ne sont pas des cibles potentielles comme certains veulent bien le laisser croire. 

La France a toujours été le premier marché émetteur de touristes sur la Tunisie et nous nous en sommes toujours réjouis. 

Nous regrettons surtout de constater que les Français ont peur de venir en Tunisie, comme nous le rapportent nos partenaires tour-opérateurs, car cette peur ne se justifie absolument pas."

 

TourMaG.com - Quelles sont vos attentes suite à la visite de François Hollande ? 

Mohamed Ali Toumi : "J’espère que la visite du président français va permettre de briser la glace. 

J’espère qu’elle va montrer à nos amis français (qui ont des inquiétudes par rapport à la situation qui prévaut en Tunisie et qui hésitent encore a choisir leur destination de vacances), de voir que les touristes peuvent se balader comme d’habitude, que ce soit le long des plages ou dans les souks ou n’importe ou ailleurs dans nos villes. 

Que la Tunisie conserve ses valeurs d’accueil et de tolérance. Certes, les politiques ont changé mais ces derniers ont annoncé et prouvé qu’ils étaient favorables au tourisme. 

J’espère que le Quai d’Orsay lèvera également ses réserves sur le sud tunisien car la région, qui vit essentiellement du tourisme, est actuellement grandement affectée par l’absence de touristes. 

J’aurais souhaité que M. Hollande puisse aller justement dans la région de Tozeur ou Douz par exemple, ou tout au moins une partie de sa délégation, pour montrer aux Françaises et aux Français qu’il n’y a pas le moindre risque pour les personnes. 

Certes, ce souhait n’est pas réalisable mais j’invite les médias français qui feront le déplacement à l’occasion de la visite du président de la République française en Tunisie, à pousser leurs investigations plus loin, et à avoir un regard objectif sur le pays et bien garder à l’esprit qu’une démocratie ne se bâti pas d’un coup de baguette magique. 

L’apprentissage n’est pas évident mais nous autres, professionnels du tourisme, ferons de notre mieux pour assurer à nos clients toutes les prestations qu’ils sont en droit d’attendre de nous."

Options d'affichage des commentaires

Sélectionnez la méthode d'affichage des commentaires que vous préférez, puis cliquez sur « Enregistrer les paramètres » pour activer vos changements.

pensez vous que le tourisme d'Israel sera autorise officiellement d'entrer en Tunisie comme se fut dans les annees 95-2010.
ou tout au moins pour la visite des lieux saint pendant la periode de la GHRIBA
ACHER ADDA

Publier un nouveau commentaire

CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage.
12 + 1 =
Résolvez cette équation mathématique simple et entrez le résultat. Ex.: pour 1+3, entrez 4.

Contenu Correspondant