Share |

Une nouvelle Arche de Noé au sommet du mont Ararat

Une nouvelle Arche de Noé au sommet du mont Ararat

 

 

Des militants de Greenpeace ont dévoilé une reproduction de l’Arche de Noé, au sommet du Mont Ararat, pour inciter les dirigeants mondiaux à adopter des mesures immédiates dans la lutte contre le réchauffement climatique.

La reproduction de l’Arche de Noé, qui aurait selon la Bible terminé son voyage au sommet du Mont Ararat après le Déluge, a été construite par des charpentiers turcs et allemands dans cette région située dans l’est de la Turquie. Les militants du mouvement écologiste ont accroché des bannières en plusieurs langues, avec l’inscription « Sauvons le climat maintenant », et relâché plus de 200 pigeons pour livrer symboliquement le message aux décideurs du monde entier.

« Si les dirigeants de ce monde n’ont pas la volonté ou sont incapables de protéger leurs citoyens contre les inondations massives, les sécheresses, les crises alimentaires et les déplacements de masse que les scientifiques prédisent, leur pouvoir ne voudrait plus rien dire », a déclaré la responsable de la campagne, Hilal Atici.

« Il n’est pas trop tard pour que l’humanité empêche la plus grave catastrophe naturelle de tous les temps », a-t-elle ajouté.

Plusieurs pays luttent pour la mise en place de normes nationales et internationales de réduction des émissions de gaz carbonique, qui contribuent au réchauffement de la planète.

Ce coup médiatique de Greenpeace intervient une semaine avant le sommet du G-8 à Heiligendamm. L’Allemagne, qui présidera la rencontre, tentera de convaincre les autres puissances économiques sur la nécessité d’objectifs précis en matière de réduction des gaz à effet de serre.

« Les pays du G-8, qui sont à l’origine de la moitié des émissions mondiales, ont une responsabilité particulière à s’engager envers des cibles de réductions précises », a mentionné Greenpeace.

La reproduction de l’Arche de Noé va demeurer au sommet du Mont Ararat et servira de refuge pour les randonneurs, a précisé Greenpeace.

Un déluge biblique

L’histoire de l’arche de Noé, d’après la Bible dans la Genèse, commence lorsque Dieu observe la méchanceté des hommes. Il décide alors de faire tomber un déluge sur la terre pour y détruire toute vie. Seul Noé trouve grâce à ses yeux. Il est choisi pour survivre et sauver les animaux. Dieu lui ordonne de construire une arche avec des mesures très précises : une grande barge sans mât, d’environ 137 mètres de long, 26 mètres de large et 16 mètres de haut. Noé embarque donc avec toute sa famille et des spécimens de toutes les espèces animales existantes. Et « ce jour-là jaillirent toutes les sources du grand abîme et les écluses du ciel s’ouvrirent ». La pluie tombe pendant quarante jours et quarante nuits. Les eaux couvrent même les plus hautes montagnes. Au bout d’environ 220 jours de navigation, l’arche s’échoue sur le mont Ararat, et les eaux refluent encore quarante autres journées avant qu’apparaissent les sommets des montagnes.

Contenu Correspondant