Share |

Yom Kippour - Le grand pardon

 

yomkippour.jpg (14132 bytes)

LE GRAND PARDON

Le but de tout ce que l'on fait a Yom Kippour (jeune, prieres et autres) est d'obtenir l'atonement, la decision Divine de suspendre le jugement pour nos mauvaises actions. Et pour cela, il faut eprouver une sincere repentance, c'est a dire identifier ces actions, les avouer et regretter ce que l'on a fait. Il est evident qu'un profond desir de ne pas retomber dans ces memes erreurs doit accompagner toute repentance.

La perception erronnee que Kippour ou Yom Kippour doit etre considere comme un jour de grande tristesse tient probablement au fait que c'est un jour de long jeune (25 heures). Mais le but de cette celebration n'est pas tant la mortification ou punition apportee par l'absence de nourriture, mais surtout d'aider a une reconciliation entre tous les hommes d'une part et d'autre part entre les individus et leur createur. D'ailleurs le Talmud parle de Yom Kippour comme un des jours les plus joyeux de l'annee pour le peuple Juif (Mishna Yoma 8:9).

La plupart de nos coreligionnaires pense faussement qu'il suffit simplement de passer la journee a la synagogue a prier avec passion pour etre pardonne par D. de tous nos peches. Mais la verite est que les seuls peches pardonnes a Kippour sont les offenses commises envers D. Les offenses commises contre d'autres personnes doivent, elles, etre rectifiees individuellement. C'est pourquoi nos sages nous encouragent a demarrer le procede de repentance bien avant Yom Kippour et a essayer de rectifier les torts que nous avons tous commis envers d'autres personnes (faites un tour sur la page de Lashon Ha Ra). Aussi n'hesitez pas a contacter la multitude de ceux envers qui vous avez peche tout au long de cette annee et demandez leur SINCEREMENT de vous pardonner. Montrez vraiment que vous regrettez ce que vous avez fait et que vous ne le referrez jamais. Et d'ailleurs toute victime que l'on approche ne peut trop longtemps refuser le pardon demande(si la premiere requete echoue, deux autres requetes doivent etre faites).

Yom Kippour est le seul jeune mandate par la Thora (Leviticus 23:27). Le jeune dure 25 heures et il est egalement interdit de boire quoi que ce soit, d'avoir des relations sexuelles ou de porter des chaussures en cuir. C'est pour cela que le jour de Kippour, vous verrez plusieurs Juifs vetus de magnifiques costumes et robes et portant des paires de chaussures de sport en toile.

Les jeunes de moins de 9 ans ainsi que les personnes malades, les femmes qui viennent d'accoucher dans les derniers 3 jours ne sont pas tenus d'observer le jeune.

Le repas de la veille doit etre leger et les Tunisiens ont choisi depuis toujours de manger un couscous au poulet leger avec juste un petit peu de mahchi tal arch (boulettes de la mariee a peine frites et tres faciles a digerer). Il est recommende de ne pas manger sale ou epice ce soir la de facon a ne pas etre assoiffe. Egalement buvez beaucoup d'eau toute la journee avant le debut du jeune. Le jeune se termine en general par un the/cafe-boulou-citronnade avec eventuellement de la fleur d'oranger pour soutenir le coeur.

shofbar.jpg (4846 bytes)

YOM KIPPOUR

Littéralement Jour de l'expiation.
Ce jour, le plus solennel du calendrier hébraïque, est fixé au 10 Tichri, aboutissement des 10 jours de repentir (Téshouva) qui commencent à Rosh ha Shana.
A l'issue de la téphila du matin (shaharith : on procède à l'annulation des voeux(hatarath nédarim) puis au rituel des Kaparoth ( ce rite représente le transfert symbolique de la culpabilité d'une personne à un animal qui est sacrifié, aujourd'hui remplacé par de l'argent à un pauvre)
En signe de purification, il est coutume de s'immerger dans un miqvé (bain rituel). A la maison, on consomme une séouda mafséqéth (repas d'interruption). A adlaqath néroth, les femmes et les jeunes filles allument les bougies de la fête. Avant d'aller à la synagogue, les parents bénissent leurs enfants.
A/ Cinq services (offices) ponctuent Yom Kippour :
On commence par KOL NIDRE dans le 1er office (arvith leïl kippour). Le lendemain matin (Yom Kippour) : 2ème office (shaharith lé yom kippour suivi de l'office supplémentaire (moussaf, 3ème office ) puis de l'office de l'après-midi ( minha, 4ème office) c'est pendant minha à l'issue de la qériath tora (lecture de la tora) qu'on lit le très beau livre de JONAS (YONA pendant la haphtara) : le message de jonas convient parfaitement à cette journée unique de première importance car son histoire illustre à la perfection le message d'un repentir dont le sens profond n'est connu que de D.ieu seul ; Yom Kippour s'achève sur la Néila (5ème et dernier office dit de clôture) avec la birkath cohanim puis la sonnerie du shofar.
Après arvith lé motsaé kippour, on récite la prière de la havdala (séparation).

B / Cinq interdictions sont respectées pendant Yom Kippour :
-1/ il est interdit de manger et de boire
-2/ il est interdit de se laver
-3/ il est interdit de s'oindre (se frictionner) le corps
-4/ il est interdit de porter des chaussures en cuir
-5/ il est interdit d'avoir des relations intimes

Yom Kippour est appelé YOM RAHAMIM BEDYN (jour de miséricorde de plein droit)
Egalement YOM HA KIPPOURIM
Ou bien SHABBATH SHABBATHONE
En judéo arabe :NARKEBOUR !

" GUEMAR HATIMA TOVA "
Hubert Journo et Jean Paul Sebag

yklogo2.jpg (14132 bytes)

Kippour - kappara, par Dr. Victor Hayoun

Kol Nidre, chante par Raoul Journo

La benediction de Yom Kippour, par Sarel

Les Kaparoth, un rite ou une superstition ? par Jacques Kohn

Quelques traditions Tunes de Yom Kippour, par Avraham

La Poule Farcie du Yom Kippour, par Victor Cohen

Couscous au poulet de tata Jeanne, par Te

Les coings aux clous de girofle

Birkat Ha Cohanim, par Roland Fellous

Birkat hacohanim a la synagogue de l'avenue de Paris a Tunis, par Maxiton

Les Boulous de Yom Kippour, pas Annie Boukris

La recette filmee des boulous de Yom Kippour

La confiture de grenades aux fruits secs, par Simone Uzan Joseph

 

 

Roch Hachana - Yom Kippour, par Chlomo

POEME SUR YOM KIPPOUR, par Asher Knafo

Notre Yom Kippour, par Albert Simeoni

LA RECETTE DU BOULOU DE TATA SUZANNE

SLIH’OT, par Avraham Bar-Shay

Ben Adam Selihot par Rabbi Hagay Batzri

L'Orchestre Andalou d'Israel interprete Ya Rayeh

Sami Elmaghribi chante Adonay bekol shofar

KOL NIDRE chant de Kippour

El nora Alila, chant de Yom Kippour

Mabrouk ayl arsa par Yuval Taieb

Petit lexique des fêtes de Tichrei, par Asher Knafo

LE ZAA’ROUR, par Avraham Bar-Shay

Kol Nidre par Ruben Corcos

Kol Nidré : le cantique, son histoire et ses légendes

La Techouva en 19 Questions/Réponses

Le mystère de la Néhilah

Les juifs de Kippour

Les Kapparot

 

shofbar.jpg (4846 bytes)

 

cliquez ici si vous voulez la recette des coings aux clous de girofle 

Publier un nouveau commentaire

Contenu Correspondant