Share |

Tout

Les harems existaient-ils en Tunisie? Nos chers "maschi" (males en Italien) tunisiens aiment tellement la VIE (les femmes-les affaires-la bouffe-le jeu) que le module Harem devrait etre ce qui leur conviendrait a merveille.

Essuyer les coings avec un linge sec pour enlever le duvet.
Les couper en 4, ôter les parties véreuses ou abîmées.

Je ne suis pas Juif ! Au seuil de mon adolescence à Tunis, mon oncle m’a presque donné envie de l’être. C’était un antisémite dur comme fer.  O combien avais-je alors souhaité avoir la même éducation que mon pote d’alors, Serge Bensasson, et devenir le futur Einstein de la relève…

Récemment, j’ai été approché par le Consulat d’Espagne qui m’a demandé si je souhaitais retrouver la citoyenneté espagnole que mes ancêtres auraient perdue en 1492, à la suite de l’expulsion des Juifs.

Au micro Yanik Farkas sur Radio Judaïca, Juffa analyse les conséquences du vote à l’UNESCO niant le lien entre Israël et Jérusalem, ainsi que la portée du document préparé par la Commission des Affaires Etrangères du Parlement européen définissant la stratégie de l’Europe dans ses relations avec la "République" Islamique d’Iran.

Petite ville d’environ 85 000 habitants, Ouman est le centre du mouvement hassidique de Bratslav, créé par le rabbin Nahman à la fin du XVIIIe siècle. Le pèlerinage attire des milliers de visiteurs, notamment d’Israël, des Etats-Unis et de France. 

Le 24 octobre prochain, le Parlement européen va sans doute adopter en séance plénière un document relatif à la normalisation des relations avec la "République" Islamique d’Iran. 

À Ouman, petite ville ukrainienne qui abrite le tombeau du rabbi Nahman de Breslev, mort il y a tout juste deux cents ans, toutes les différences s'affichent et se mélangent en une joyeuse transe. 

Lorsqu’on essaye de comprendre ce qui nous attire chez une autre personne, on a souvent envie d’invoquer « l’alchimie », les « atomes crochus », une sorte de mystérieux cocktail qui fait que c’est comme ça, on ne décide pas, puisque de toute façon, comme on dit,  "l’amour ne s’explique pas". 

JEÛNER COMME JAMAIS ! Hommage au Jour le plus solennel de l'année. En musique et chanson.

Vous me direz : c’est trop gras, c’est plein d’huile. Quand vous essayez d’en préparer vous-même, ça gicle partout, sur la cuisinière, sur le carrelage, partout ! Il faudra nettoyer méticuleusement pour ne laisser aucune trace de cette cuisine de sauvage.

De temps en temps, un fait divers émerge. Une fois, on lit qu’un homme burkinabé a été malmené lors d’une escale à l’aéroport de Tunis-Carthage. Une autre fois, alors qu’un immeuble d’étudiants africains subsahariens à Tunis est pris à parti

Cette vidéo montre apparement un groupe d'enfants réagissant à un hologramme 7D incroyable.  reproduction d'une baleine remontant a la surface dans un gymnase de l'école.

Le chant qui demarre Yom Kippour par Nathan Cohen dans un enregistrement qui date des années 1960 partir des annees 1960's

Maintenant que les Juifs n’existent pratiquement plus en Tunisie, nos compatriotes tunisiens musulmans essayent d’écrire l’histoire comme ils la voient aujourd’hui et sans tenir compte de l’élément le plus important dans l’histoire juive, soit l’état d’âme et l’esprit qui créait une ambiance qui n’existe plus en Tunisie.

Peut-on bâtir un pont entre la génération des ordinateurs et celle des porte-plumes et encriers?  La réponse est positive, grâce au Buvard !!

TUNIS est la transcription française d’un nom qui se prononce en arabe tûnus, tûnas ou tûnis (û ayant la valeur du « ou » français).

IL NE FAUT SURTOUT PAS JETER LES ETROGUIMS DE VOS LOULAVIM APRES SOUCCOT ..... EN EFFET, NOS SAGES NOUS ENSEIGNENT QUE LA CONFITURE D ETROG  EST UNE "SEGOULA" POUR :

Les préparations domestiques des olives de table sont en passe d'échapper à la désuétude. En effet, on croyait cette pratique en voie de disparition pour des raisons de pratique quotidienne. Bien au contraire, de plus en plus de monde, même en dehors du millieu oléicole, cherche à se procurer des olives pour les déguster plus tard.

« Dieu ne joue pas aux dés. »

« L’imagination est plus importante que le savoir. »

J’ai arrêté d’aller à tous ces ateliers parentaux il y a trois ans. Chaque fois que j’y allais, j’en ressortais très motivée. Et puis je rentrais chez moi et j’essayais de mettre en pratique tout ce qu’ils m’avaient appris, mais ça ne marchait jamais.

Au début du XXème siècle le cimetière israélite se trouvait initialement à l’extérieur de la Médina, tout près de l’Hôpital Militaire de Sfax. Celui-ci sera remplacé progressivement par un cimetière en dehors de l’agglomération, précisément à Moulinville

Depuis mon arrivée aux Etats-Unis, il y a plus de 25 ans, j'ai joint différentes synagogues, toutes appartenant au mouvement conservatif "masorti": hommes et femmes assis ensemble; femmes lisant la Tora, portant kippa et talith ; femmes conduisant une partie du service ; en quelques mots, femmes en charge autant que les hommes.

Les responsables de l'Autorité palestinienne ont nommé des camps d'été, des groupes scouts, des tournois de football, aux noms de terroristes responsables du massacre des Jeux Olympiques de Munich. 

Contenu Correspondant