Share |

Après le syndrome de Jérusalem, celui de Tel-Aviv ? L’école de la Prophétie ouvre ses portes…

 

Après le syndrome de Jérusalem, celui de Tel-Aviv ? L’école de la Prophétie ouvre ses portes…

 

 

Isaïe, Jérémie et Amos étaient des prophètes « naturels » mais bientôt, grâce à leurs héritages, une école va ouvrir ses portes à Tel-Aviv pour former ceux qui le veulent à l’art de la Prophétie…

Nommée d’après Cain et Abel, l’objectif du nouvel institut est de «donner à une jeune génération de prophètes» des outils et des conseils pour leur chemin vers la vérité.

Situé au cœur de Tel Aviv, Shmuel Portman Hapartzi – un habad messianique auto-proclamé – espère enseigner aux gens tout ce qu’ils doivent savoir pour devenir prophètes du peuple juif. Le Centre Habad officiel a dénoncé et critiqué cette initiative.

Alors que la Bible est remplie de prophéties, la tradition juive rabbinique affirme généralement que l’idée de Dieu parlant à l’homme a pris fin lorsque le Temple fut détruit, et que la sagesse était préférable à une « prophétie des imbéciles. »

Mais cette génération est différente de celle des autres, et elle prend une part active dans le processus de rédemption, selon Hapartzi. L’objectif de l’école est de fournir aux étudiants les «sources officielles» à travers lesquels les prophètes en herbe vont «diriger leur expérience spirituelle vers le chemin de la vérité », a t-il dit au Yediot Arhonot.

Dix étudiants se sont inscrits et vont débuter les cours cette semaine. D’autres pourront se joindre pour 200 shekel (soit 40 euros, prix comprenant tous les cours sur 10 semaines).

Parmi les compétences que Hapartzi a dit qu’il envisage d’enseigner il y a la bonne façon de lire le langage corporel, les rêves et leur signification, les routes des Anges, et les moyens de progresser afin d’être en mesure de comprendre la sagesse de Dieu et la lumière.

Bien Hapartzi dit que « tout est étudié et fondé sur les textes. »

Et qui sait si demain de nouvelles prophéties viendront s’ajouter à celles qui existent déjà ? Et pourquoi pas de nouveaux gourous avec  de nouvelles sectes ? Car c’est là le danger que le mouvement Habad veut éviter… Mais à l’heure actuelle, rien n’empêche à cette école d’ouvrir ses portes.

Bon an, mal an, il faudra faire avec. Après le syndrome de Jérusalem, pourra t-on bientôt parler de celui de Tel-Aviv ?

Elyes Kahn – JSSNews

Options d'affichage des commentaires

Sélectionnez la méthode d'affichage des commentaires que vous préférez, puis cliquez sur « Enregistrer les paramètres » pour activer vos changements.

Je suis récemment tombé sur votre blog et ont été la lecture de long. J'ai pensé que je laisserais mon premier commentaire. Je ne sais pas quoi dire sauf que j'ai eu plaisir à lire. Nice blog. Je vais continuer à visiter.

Publier un nouveau commentaire

CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage.
9 + 2 =
Résolvez cette équation mathématique simple et entrez le résultat. Ex.: pour 1+3, entrez 4.

Contenu Correspondant