Share |

Bar Rafaeli : « peut-être suis-je agent du Mossad ? »

 

Bar Rafaeli : « peut-être suis-je agent du Mossad ? »

 

Bar Rafaeli est connu à travers le monde pour sa beauté fracassante. En Israël, elle est aussi connue pour avoir fait en sorte, lâchement, de ne pas participer à la défense de la Nation en s’enrôlant dans Tsahal ou même dans le service civil. Mais voilà qui Bar affirme aujourd’hui s’imaginer agent du Mossad.

Tout le monde se souvient de l’assassinat d’un membre du Hamas à Dubaï, duquel l’agence d’espionnage israélienne est accusé d’avoir commis le forfait. La scène est un vrai film d’espionnage et a fait couler beaucoup d’encre. D’ailleurs, cette élimination d’un terroriste venu à Dubaï pour acheter des armes iraniennes à destination de Gaza sera bientôt un film ! Et l’une des actrices clefs du film sera Bar Rafaeli !

Le film « Kidon » (littéralement « Baïonnette », surnom donné aux « tueurs » du mossad), raconte l’histoire d’un petit gang de criminel qui prévoit l’assassinat de Mahmoud al-Mabhouh (celui-là même assassiné à Dubaï). Cette escouade travaille pour le compte du Mossad.

Dans la réalité, la police de Dubaï accuse le Mossad de l’exécution du coup dans un hôtel cinq étoiles, et a publié des images de caméras de surveillance de l’équipe de tueurs suivant al-Mabhouh. Un certain nombre de pays a également jeté sa suspicion sur Israël, accusant son agence de renseignement de contrefaçon de passeports. Israël et le Mossad n’ont jamais confirmé ou nié toute implication.

« Le film n’est pas un documentaire et ce n’est pas un film historique. C’est mon point de vue sur l’histoire d’al-Mabhouh « , a déclaré Emmanuel Nakach, le réalisateur franco-israélien de Kidon.

Refaeli joue Einav Schwartz, une tentatrice israélienne dont le rôle est d’attirer al-Mabhouh dans le piège des assassins.

Pour le film, une production franco-israélienne s’est retrouvé dans un grand hôtel de la cité balnéaire d’Eilat. Les personnages sont tous fictifs, sauf pour al-Mabhouh, le dirigeant du Hamas en exil qui a participé activement à la contrebande d’armes en faveur de Gaza. Dans les années 1980, il étaient alors chefs de commandos qui souhaitaient enlever et tuer des israéliens.

Devant la presse, Rafaeli a expliqué que Kidon lui a donné un avant-goût d’un travail qu’elle aimerait vraiment faire : espionne pour l’agence de renseignements.

«J’aimerais être dans le Mossad et peut-être que j’y suis. Qui sait? Je pense que d’être un modèle célèbre est la meilleure couverture, » Refaeli a déclaré aux journalistes. Malheureusement pour elle, le simple fait de le dire publiquement qu’elle rêverait d’en faire partie la condamne à ne jamais intégrer cette organisation.

Le film, une production de 5,2 millions de dollars, devrait sortir en 2013.

Lola Perez – JSSNews

Publier un nouveau commentaire

CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage.
2 + 10 =
Résolvez cette équation mathématique simple et entrez le résultat. Ex.: pour 1+3, entrez 4.

Contenu Correspondant