Share |

Dan Serfaty, fondateur de Viadeo, parle du boom des réseaux sociaux

 

Dan Serfaty, fondateur de Viadeo, parle du boom des réseaux sociaux

 

 

En plein essor des réseaux sociaux, le Facebook professionnel, VIADEO, s'est rapidement imposé comme LA plateforme de mise en relation professionnelle de référence, en France comme à l’étranger.

Avec près de 7 millions de membres en janvier 2009, VIADEO est désormais incontournable pour qui souhaite augmenter ses opportunités « business » (recherche de nouveaux clients, partenaires ou fournisseurs…), accroître sa visibilité et sa « net réputation », gérer et développer son réseau de contacts professionnels.

VIADEO, c’est près de 10 000 nouveaux inscrits par jour, 20 000 mises en relations & plus de 600 000 profils consultés quotidiennement.

C’est à l’occasion d’une conférence organisée à l’Université Paris-Dauphine en France sur le thème : « La crise, les réseaux sociaux et vous. » que nous avons rencontré le co-fondateur de ce site, M. Dan Serfaty.

 

1)- « Vous avez lancé votre site en 2004, pouvez-vous nous dire comment cette idée de création d’un réseau social professionnel a émergé au vu du contexte prévalant à l’époque ? »

L’idée a émergé dans un contexte de plein boom des réseaux sociaux, tout le monde en parlait et en parle encore aujourd’hui, je peux vous assurer que ce phénomène du moment n’est pas juste un phénomène de mode mais une tendance lourde qui révolutionne le web. D’ailleurs, les prévisions avancent un chiffre de 1 milliard de personnes d’ici 2012.

Un des partenaires de Google a affirmé et j’estime que cette citation résume bien la tendance qui se prolonge de plus en plus : « The web is becoming social. ».

Aujourd’hui, de plus en plus de sociétés sont créées avec un point commun de réseau social. La notion de graphe social est alors apparue. Le principe d’un graphe social est simple : ce dernier représente un ensemble de points de connexions et l’information circule tout au long du graphe et dans les deux sens. La tendance est donc dans les graphes sociaux avec les sites de e-commerce et avec les informations concernant les liens avec mon réseau social.

C’est donc en se basant sur ce phénomène que les réseaux sociaux professionnels (RSP) voient le jour. Avec ces derniers, la notion de profil apparait. Avant les sites communautaires comme Facebook et autres, chaque personne pouvait créer un nom et des informations même bidons, ce qui ne peut être le cas dans un réseau social professionnel.

En partant de ce principe et ayant compris que sur les sites de recherche d’emplois comme Monster, les salariés n’osaient pas y poster leurs CVs car les RH des entreprises y avaient accès facilement, l’idée sur Viadéo était que chaque personne (salarié ou autre) puisse avoir un profil et y poster son CV sans être inquiétée par les RH ou les directeurs des entreprises où elle est déjà employée.

Le réseau social professionnel devient alors un véritable outil pour la gestion de carrière et pour le Networking et représente un terrain riche et intéressant pour les chasseurs de têtes.

 

2)- Face à cette profusion des réseaux sociaux, comment vous positionnez-vous par rapport à la concurrence ?

Il y a eu une discussion au départ quand Facebook, MySpace et les autres se sont lancés, sur le fait de savoir si l’on pouvait tout faire sur le même réseau et certains se posent encore la question aujourd’hui, mon avis est que ce n’est certainement pas possible. Cela nous amène à la différence entre réseau social professionnel et réseau social communautaire.

On peut classer les réseaux sociaux en trois grandes catégories, tout d’abord les sites que vous connaissez bien qu’on classe dans les loisirs et la socialisation sont les sites communautaires comme Facebook , MySpace et autres , les sites concernant la gestion de carrière et le business comme Viadéo Linkedin et Xing et enfin les sites de rencontres comme Meetic etc…
Pour bien differencier ces sites les plus connus, un ami disait:

« LinkedIn ( ou Viadéo en France) is the office, Facebook is the barbecue in the backyard and MySpace is the bar. ».

La distinction est vraiment claire entre les différentes catégories. Les thématiques et les approches sont vraiment très différentes que l’on se place sur un réseau social professionnel ou un réseau social communautaire, on a du mal à combiner les deux et être inscrit à la fois dans l’un et dans l’autre.

L’autre différence entre un RSP et un RSC est dans les sources de revenus.
Pour les sites communautaires, le chiffre d’affaires provient essentiellement de la publicité, la performance est donc basée sur l’audience, par exemple Facebook, c’est 100 milliards de pages vues par mois (pour comparer Viadéo c’est 50 millions). Les membres de ces sites ont du temps mais pas d’argent.

Pour les sites professionnels, le modèle de revenu est basé sur ce qu’on appelle le Be to See , dans ce modèle les membres ont de l’argent mais pas de temps. Les membres quand ils s’inscrivent sur Viadéo, ont des fonctionnalités gratuites et d’autres payantes.

Maintenant, la différence de positionnement par rapport à la concurrence directe est l’orientation géographique. Viadéo a un positionnement Europe-Asie alors que Linkedin est basé sur un marché américain.

Cette différence de positionnement vient du fait que le marché du RSP contrairement au RSC est un marché très sticky c’est- à -dire que quand on a prit un marché dans une zone donnée, c’est très difficile de déloger l’acteur principal qui est déjà bien placé sur ce marché car la loi est que la puissance d’un réseau est proportionnelle au carré de ses membres, ce qui constitue une très forte barrière à l’entrée.

On a deux positionnements très distincts :

- Linkedin a un profil très internationalisé, il vise une population qui a intérêt à reseauter à l’international (en France, ses membres sont des banquiers d’affaires seulement)

- Viadéo a un positionnement plutôt vertical dans le pays dans lequel il est présent, approche GLOCAL c’est- à -dire être global et posséder des bureaux dans tous les pays où on est présent et en même temps local en permettant des échanges entres les membres d’une même population et devenir ainsi l’acteur local du pays.

Par exemple, en France, Viadéo obtient une note de 15/20 et Linkedin de 9/20 mais si on se place du coté des Etats-Unis ce serait le contraire.

3) – Dans ce nouveau contexte économique et financier, pouvez-vous nous indiquer quelle sera votre stratégie d’avenir et éventuellement quels conseils donneriez-vous à une personne qui lance un nouveau projet ?

Pour commencer je vais vous annoncer les résultats d’une enquête que le magazine CAPITAL du mois dernier où il a commandité auprès d’un cabinet extérieur pour mesurer la place des réseaux sociaux dans la crise et la question était : « Quel réseau social vous permet de faire face à la crise ? » et les résultats ont été de 15/20 pour Viadéo qui de très loin représente le meilleur site et de 0/20 pour Facebook qui n’est pas du tout professionnel. Facebook n’est donc certainement pas un outil pour la gestion de carrière.

Avec la crise , les gens passent de moins en moins de temps sur Facebook et de plus en plus de temps sur Viadéo, et depuis , on assiste sur Viadéo à une augmentation de 30% du nombres d’inscriptions journalières, ce qui marque bien le fait que les réseaux sociaux professionnels sont vus comme une solution , un remède miracle face à la crise.

Les deux piliers d’un réseau social professionnel sont la visibilité et le Networking. Viadéo a pour stratégie de développer son moteur de recherche pour les Free-lance surtout pour les entreprises de SSII car ces entreprises là vont être très touchées par la crise et créer un nouveau Business Model Man. La question que l’on s’est posé est celle de la création de valeur pour ces entreprises là .

Quel Business Model Man faudrait-il appliquer pour que ces gens puissent créer de la valeur ? L’idée est que les Free-lance seront mis en avant sur des moteurs de recherche spécifiques. En d’autres termes, si ces gens veulent être mis en avant sur des moteurs de recherche spécifiques avec des informations spécifiques avec des mots-clés, faudra par exemple allouer un budget mensuel qui sera débité en fonction du nombre de clics sur le profil. Les services payants seront donc basés sur la performance.

Pour les projets en cours de développement de Viadéo, on va bientôt élargir nos services aux PME car on a remarqué que les patrons des PME utilisaient Viadéo de plus en plus et on va donc leur proposer des packages comprenant des offres d’emplois, de la visibilité et de la publicité et des abonnements pour leurs commerciaux. Ce package permettra d’utiliser Viadéo dans toute sa transversalité sur les sujets qui l’intéresse car un patron de PME est souvent aussi DRH.

De plus, la tendance du moment pour les RSP est de s’associer avec des sites d’offres d’emplois ce que Viadéo va aussi faire avec un site d’offres d’emplois en Angleterre. Je crois que là j’en ai trop dit.

Propos recueillis par Emna Zouari

Contenu Correspondant