Share |

Elad , seize ans … voulait protéger le monde - Par Rachel Franco

 

Elad , seize ans … voulait protéger le monde - Par Rachel Franco

  
J´aurai voulu vous parler de toutes ces femmes et ces hommes qui se sont empressées de se porter volontaires pour sauver d´autres vies et l´ont payé de leurs propres vies. J´aurai voulu vous donner un peu de leurs histoires pour que cette tragédie sur le Mont carmel ait un visage mais je ne le puis le faire ; ils sont trop nombreux et je sais que je n´en aurai pas la force.  Mais il le faut pourtant  d´une certaine manière, puisque l´écriture est mon chemin pour venir vers vous et que je sais que ceux qui me lisent, le font dans un souci de communion avec Israël.  
Aussi le ferais-je en ne parlant que de l´un d´eux, Elad , le plus jeune d´entre eux, qui a fêté ses seize ans , il y a juste un mois.
 Elad est un lycéen qui avait choisi d´être bénévole rattaché aux pompiers de Haïfa. Il faut que vous sachiez qu´en Israël, les lycéens sont tenus de consacrer une partie de leurs temps à une action bénévole de leur choix. Il peut s´agir d´aide aux personnes âgées dans les maisons de retraite, de visites aux malades dans les hôpitaux,  de formations d´aides d´urgences auprès du Maguen David Adom , de travailler avec les policiers, d´aider de jeunes enfants en difficultés dans leurs cursus scolaires ou autres.
 Ce temps à consacrer est obligatoire et ce de la même manière que des l´école primaire, les enfants à tour de rôle et par équipe de deux, règlent la circulation aux abords de leurs écoles pour assurer la sécurité de leurs camarades les plus jeunes.
 Elad avait choisi de donner de son temps aux pompiers de sa ville.  Lorsque la nouvelle du feu ravageur a été apprise, il a demandé à sa mère de lui préparer  son uniforme de pompier et il s´est porté volontaire pour aider ses camarades pompiers, de la manière qu´il pouvait, bien sur.
 Lorsque l´autobus de la mort et ses quarante gardiens de prison ont été piégés  par le feu, Elad se trouvait dans un véhicule à l´arrière; Il s´est précipité pour porter aide et a lui-même été avalé par une flamme meurtrière.
 Ce matin, sa mère a dit de lui " Il est un enfant héros qui court vers le feu au lieu de se sauver ".
 Pour vous, je traduis un peu le récit de sa mère et de ses amis;
 Elad était un lycéen au grand cœur, toujours prêt à rendre service, excellent élève et son dernier contrôle de physique avec la note de 95/100 était encore sur la table du salon lorsque la nouvelle est tombée.  Il avait appris à piloter des avions légers et souhaitait  être pilote de l´armée de l´air. Le directeur du lycée a dit de lui qu´il consacrait aussi son temps aux enfants handicapés en plus de son bénévolat auprès des pompiers.
 Les ballons offerts par ses camarades à l´occasion de l´anniversaire surprise qu´ils lui avaient organisé, sont encore accrochés aux murs de sa maison.
 Je vous mets en ligne une chanson que sa mère a souhaité que nous entendions pour la mémoire de son seul et unique  enfant; Je ne vous traduis pas la chanson mais simplement le titre " Protège le monde, enfant ! " ainsi que la première phrase " Protège le monde, enfant car nous, nous n´y réussissons pas"
 Que la mémoire de Elad soit bénie, ainsi que celle des quarante gardiens de prison qui sont morts pour sauver des prisonniers.
 Rachel Franco
Israël,
5 Décembre 2010

Contenu Correspondant