Share |

Gog et Magog, par Ruben Corcos

Gog et Magog, par Ruben Corcos

 

 

Après bientôt 2000 ans d’exil parmi les nations, nous sommes à la fois les témoins et les acteurs d’une prophétie de la Torah (Devarim, PARACHA NITSAVIM chap. 30 versets 3-5) : « Alors le Seigneur ton D. reviendra avec tes captifs, Il aura pitié de toi et te rassemblera à nouveau d’entre tous les peuples parmi lesquels le Seigneur t’aura dispersé. Serais-tu exilé à l’extrémité des cieux, de là le Seigneur ton D. te rassemblerait, de là Il te prendrait. Le Seigneur ton D. te ramènera dans le pays qu’auront possédé tes pères et tu le posséderas à ton tour ».

 

Le Talmud (traité Sanhedrin p. 98a) écrit que le signe le plus clair que l’époque messianique est proche est le fait que la terre d’Israël, qui après être restée désertique durant tout notre exil, recommencera à donner ses fruits de façon abondante. Les non juifs ont beaucoup parlé du « miracle agricole israélien ».

 

Le Gaon de Vilna et le Ram’hal écrivent (il y a environ 300 ans) qu’à l’instar de la sortie d’Egypte, la guéoula (rédemption) prochaine s’opèrera en deux étapes : la première est appelée « ète pékouda », c’est le moment où D. décide de sauver son peuple , dès lors les souffrances du peuple d’Israël s’intensifient énormément (Pharaon ordonne que les esclaves juifs devront eux-mêmes trouver la paille nécessaire à la fabrication des briques, pour le même nombre de briques exigé), comme une femme qui après 9 mois de grossesse entre en processus d’accouchement, il s’agit des « douleurs d’enfantement du messie …….toutes les dix minutes»

à propos desquelles Oula et Raba (deux grands rabbins du Talmud) disent (Sanhedrin, p. 98b) : « Qu’il (le messie) vienne ! Mais que je ne sois pas là pour le voir (tellement la douleur qui précèdera sa venue sera terrible) ».

 

La deuxième étape est la délivrance proprement dite, comparable à la naissance de l’enfant, d’un coup s’arrêtent les souffrances terribles de la mère, qui sont immédiatement remplacées par un bonheur intense.

 

J'ai de la peine pour les juifs de Belgique qui resteront encore…en Europe..

Appel de Vladimir JABOTINSKY aux juifs de Pologne

En 1938 , le jour de Ticha Beav, Zeev Jabotinsky lança un appel prémonitoire au judaïsme polonais: Depuis trois ans, je m'adresse à vous , Juifs de Pologne, diadème du judaïsme dans le monde.

Je vous mets en garde sans cesse contre la catastrophe qui approche. Mes cheveux ont blanchi et j'ai vieilli , car mon cœur saigne en voyant que vous, mes chers frères et sœurs , être aveugles devant le volcan qui va bientôt cracher son feu destructeur. Je vois un terrible spectacle. Il ne reste que peu  de temps pour s'échapper . Je sais bien que vous ne pouvez le voir, préoccupés par vos soucis quotidiens. Ecoutez cependant mes paroles en cette heure ultime . Au nom de D" , que chacun sauve sa vie tant que cela est encore possible et il ne reste plus beaucoup de temps!!

 

Le ‘Hafets ‘Haïm (décédé en 1933) a dit que le peuple d’Israël était entré dans la phase des douleurs d’enfantement du messie le 9 av 5674, c'est-à-dire le premier jour de la première guerre mondiale, et que dès lors le peuple juif vivrait des souffrances d’une intensité qu’il n’aura jamais vécu auparavant.

 

Maïmonide écrit (lois relatives à la téchouva, chap.7 alinéa 5) : « La Torah a assuré que le peuple d’Israël ferait téchouva à la fin de son exil, et qu’immédiatement il serait sauvé ». Or le miracle peut être le plus extraordinaire de notre époque réside dans le fait que des centaines de milliers de juifs décident de façon tout à fait irrationnelle de revenir aux sources. C’est le message que transmet le dernier de nos prophètes, Malachie, à la fin de sa prophétie (Il s’agit donc de la dernière de toutes les prophéties communiquées au peuple d’Israël avant un silence prophétique de 2400 ans) :

 

«… avant le jour de D., jour grand et redoutable, il ramènera le cœur des pères à leurs enfants et le cœur des enfants à leur père » (C'est-à-dire le fils a fait techouva, le père pas encore, et subitement le père décide lui aussi d’emprunter la voie de son fils. Aussi, le cas où le père est pratiquant, son fils a quitté la Torah, et subitement il décide de faire techouva).

 

La montée mondiale de l’islam fondamentaliste apparaît de façon très claire dans les textes de ‘Hazal comme s’inscrivant dans le « programme » des évènements pré-messianiques : Yalkhout Chimoni (recueil de midrachim datant de plus d’un millénaire) parachat Lekh Lékha 14 : « Le messie ‘grandit’ sur Ichmaël». C'est-à-dire qu’Ichmaël est le « véhicule » qui, malgré lui, prépare et approche la venue du Messie. Le Baal hatourim (14e siècle) fin parachat ‘Hayé Sara : « Quand Ichmaël tombera à la fin des temps, alors viendra le messie ». Rabbi ‘Haïm Vital

 

« …après les 4 royautés qui ont opprimé le peuple d’Israël (Babylone, Perse, Grèce, Rome, et par extension l’occident) viendra une 5e royauté avant la venue du messie : Ichmaël ».

 

Le plus vieux midrach, Pirké de Rabbi Eliezer (1er siècle), chap. 32 affirme : « Pourquoi est-il appelé Ichmaël (nom qui signifie ‘D. écoutera’) ?

 Car à la fin des temps, D. écoutera la voix de la plainte du peuple d’Israël due aux souffrances que leur feront endurer les enfants d’Ichmaël. C’est pour cela qu’il fut nommé Ichmaël, pour nous informer que « Yichmaël vé-yaanem », que D. écoutera et nous répondra (tehilim 55).

 

Dans le traité Sota p. 49b, ‘Hazal écrivent : « Avant l’époque messianique, l’insolence augmentera, le pouvoir tombera dans l’hérésie, ceux qui craignent la faute inspireront de la répulsion, la vérité aura disparu, les jeunes gens ridiculiseront les anciens, le fils injuriera son père, la fille se dressera contre sa mère, la bru contre sa belle-mère.

L’homme aura pour ennemis les gens sa propre maisonnée. La face de la génération sera semblable à celle du chien. Le fils n’aura plus honte devant son père. Et sur qui pouvons-nous compter ? Uniquement sur notre Père qui est dans les cieux ». Ce texte expose clairement la situation déplorable de notre société (laïque) où il n’y a plus de vérité.

 

La direction de l’état d’Israël est assurée par des gens corrompus. Dans les médias israéliens, il y a un très fort courant antireligieux. Dans de plus en plus de cas, la cellule familiale éclate. Il n’y a plus aucune hiérarchie ni respect des anciens ou des parents. Les problèmes de chlom bayit (paix dans le foyer) sont quasiment présents partout et de façon extrêmement acerbe. On ne peut vraiment plus compter sur quoi que ce soit.

 

La laïcité de la direction de l’état d’Israël est un signe précurseur du messie, comme cela est écrit dans de nombreux textes, notamment du Gaon de Vilna (Even Chlema, chap. 11, voir commentaires) et dans le Zohar Béréchit page 25 :

 « Avant l’époque messianique, ce sera leErev rav qui sera à la tête du peuple).

Le but des membres du Erev rav est de  proposer un judaïsme nouveau.

 

Le gaon de Vilna prétend qu’ils se multiplieront beaucoup avant la venue du messie, et que ce seront eux qui parleront au nom d’Israël face aux nations.

 Or tant que le peuple d’Israël croyait en ses dirigeants, le Erev rav était puissant.

 

Aujourd’hui, tout le monde s’aperçoit qu’il s’agit de gens corrompus du plus bas niveau Le fait que le masque d’honnêteté de ces mécréants tombe est un signe que leur pouvoir est en train de tomber, pour bientôt être remplacer par celui du Machia’h. Nous ne pouvons compter que sur notre Père qui est dans les cieux.

 

Dans le même texte du traité Sota, il est écrit que le Galil sera détruit. Aujourd’hui il n’est pas détruit. Mais dans le cas où un conflit avec le hezbollah devait éclater - or, ceci est inévitable et certainement imminent - alors il sera détruit.

Il est aussi écrit (ibid.) que les habitants des frontières iront de villes en villes. En cas de conflit avec le hezbollah et/ou Gaza, tous les habitants juifs frontaliers seront obligés de quitter leurs demeures pour se réfugier dans d’autres villes.

 

Toujours dans le même texte, nous lisons ceci : « Les prix monteront et la vigne donnera son fruit », c'est-à-dire que bien qu’il n’y ait pas de famine et que la production agricole soit normale, les gens n’auront plus la possibilité d’acheter de quoi se nourrir. Le crash économique, indépendamment du texte de Sota, est extrêmement édifiant dans la mesure où l’auteur de la destruction du temple et de l’exil du peuple d’Israël depuis bientôt 2000 ans est Edom, l’occident.

 

Or la force n°1 de l’occident, c’est le capitalisme, qui aujourd’hui est en train de s’effondrer. Or il est écrit clairement dans les commentaires de ‘Hazal (traité Meguila page 6a)

que lorsqu’Essav monte, Jacob tombe, et lorsqu’ Essav tombe, Jacob monte.

 

Dans le traité Yoma page10a, il est écrit qu’il y aura une guerre entre la Perse et l’occident. Aujourd’hui, rien ne semble plus probable. Le commentaire du Malbim (sur le verset 45 du chap. 2 de Daniel) explique aussi qu’avant que Machia’h se dévoile, l’occident attaquera d’une part l’Irak et d’autre part l’Iran. Il semblerait que nous soyons vraiment au centre de ces événements.

 

Le midrach Yalkout Chimoni écrit il y a plus de 1500 ans : « A dit Rabbi Its’hak : L’année où le Machia’h se dévoile, les peuples de la terre sont en conflit. Le roi de Perse (Iran) est en conflit avec le roi d’Arabie (probablement le roi d’Arabie Saoudite qui par peur d’une hégémonie chiite iranienne au Moyen-Orient,demande l’aide des Etats-Unis).

 

Le roi d’Arabie va prendre conseil chez Edom (l’occident- Les Etats-Unis). Revient le roi de Perse et détruit le monde entier.

Tous les peuples de la terre font du bruit, sont terrorisés et tombent sur leur face. Ils sont pris de contractions comme une femme qui accouche.

Israël fait du bruit, est terrorisé et dit : ‘Où aller, où venir, où aller, où venir ?‘ (en Israël nous sommes sous les tirs des missiles ; dans les autres pays occidentaux, la population autochtone orientale nous menace très sérieusement, alors où aller ?). Il leur dit : ‘Mes enfants, pourquoi avez-vous peur ? Tout ce que J’ai fait, Je ne l’ai fait que pour vous. N’ayez pas peur, le temps de votre rédemption est arrivé…’ ». Source : Yalkout Chimoni

 

 

Le Maharal de Prague écrit qu’avant que le pouvoir de D. se dévoile par l’entremise de Machia’h sur terre, il faut que les autres pouvoirs disparaissent. Nous voyons comment toutes les autres idoles sont en train de disparaître (le communisme, le capitalisme, le sionisme athée, et la société occidentale, qui a cru au bonheur dans les plaisirs matériels, vit une catastrophe et une grande désillusion pour ceux qui savent ouvrir les yeux). Nous n’avons plus sur qui compter, si ce n’est sur notre Père qui est dans les cieux.

 

 

. Que devons tirer de l’étude de tout cela ?, Israël ne peut être sauvé que par la téchouva. Comme susmentionné, le but pour lequel D. a créé Ichmaël est que nous criions vers Lui. Alors commençons à crier ! Et écoutons les paroles rassurantes qu’Il nous communique par l’entremise du midrach : « Mes enfants, pourquoi avez-vous peur ? Tout ce que J’ai fait, Je ne l’ai fait que pour vous. N’ayez pas peur, le temps de votre guéoula est arrivé» Bimhéra béyaménou

Amen

Ruben Corcos

Options d'affichage des commentaires

Sélectionnez la méthode d'affichage des commentaires que vous préférez, puis cliquez sur « Enregistrer les paramètres » pour activer vos changements.

Merci pour la peine que vous vous êtes donné pour écrire ceci, je viens de lire justement dans la bible un passage de Ezéchiel 38 et c'est justement les pays dont je me doutais et bien sûr bien avant j'avais fait une étude biblique sur ça, très intéressant ce que vous avez dit, moi je vous dit Jésus Christ a déjà tout donné pour nous il a conquis le ciel et pris les clés des ténèbres c'est maintenant a nous de prendre en possession la terre qu'il nous a donné mais sachant que ce n'est pas physiquement qu'on doit se battre contre les autres êtres humains qui sont sous l'influence de Satan mais il faut se battre spirituellement pour gagner la bataille et seulement on peut la gagner en pliant les genoux et en levant nos mains comme Moïse l'as fait quand les ennemis sont venus attaquer Israël le peuple de Dieu, et il faut savoir que le problème il faut le déraciner

Publier un nouveau commentaire

CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage.
1 + 7 =
Résolvez cette équation mathématique simple et entrez le résultat. Ex.: pour 1+3, entrez 4.

Contenu Correspondant