Share |

La communauté juive de Tunisie après la victoire d’Ennahda

Le rabbin Benjamin Hatab

 

La communauté juive de Tunisie après la victoire d’Ennahda

 

 

La communauté juive de Tunisie qui comptait autrefois plus de 100000 individus, ne compte plus aujourd'hui moins de 2000 membres. «Ce n'est pas important pour nous que le leader soit Ghannouchi ou toute autre personne, tant qu’il y aura une démocratie», a déclaré au Yedioth Aharonot le rabbin Benjamin Hatab qui est à la tête de la principale synagogue de la capitale du pays, Tunis. « Nous n'avons aucun problème avec les dirigeants islamiques », a-t-il ajouté, selon le quotidien israélien.

 

Le Rabbin Hatab a expliqué que, déjà avant les élections, Rached Ghannouchi a tenté d'atténuer les préoccupations des citoyens laïques et juifs : « Il a déclaré que le pays ne changera pas et que la seule différence sera que cette Tunisie sera plus démocratique que la Tunisie de Ben Ali ». Hai Camus, un membre de la communauté juive de Djerba s’est déclaré, pour sa part, préoccupé par l’accès au pouvoir du parti islamiste Ennahda. « Ce n’est que le début…, mais personne ne peut prédire ce qui va se passer d’ici deux ou trois ans », a-t-il averti. «Ghannouchi est un islamiste, et même s'il dit qu'il n'est pas un extrémiste, ses partisans et ceux qui l’ont élu sont des extrémistes et ont voté pour lui afin qu'il appartient aux extrémistes », a ajouté Hai Camus.

 

Dernières déclarations du parti Ennahda :

 

"Le gouvernement que va former le parti Ennahda va éliminer son bureau de contact avec Israël", a déclaré AlMounsel Ben Salem, un dirigeant du parti islamiste dirigé par Rached Ghannouchi, au quotidien Azzamane.

 

Rached Ghannouchi, a pour sa part regretté que les Tunisiens soient devenus «franco-arabes» dans la pratique du langage. «Nous sommes arabes et notre langue c'est la langue arabe; on est devenus franco-arabe, c'est de la pollution linguistique».

 

Jeudi 27 octobre, l’ancien chef du Shin Bet, Yuval Diskin, parlait aussi du printemps arabe et des élections en Tunisie: « Les Frères Musulmans deviennent un acteur majeur dans le régime tunisien. La question est, où va aller ce pays ? Deviendra t-il extrémiste islamiste ou plus modéré ? C’est difficile à dire ». 

Publier un nouveau commentaire

CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage.
5 + 10 =
Résolvez cette équation mathématique simple et entrez le résultat. Ex.: pour 1+3, entrez 4.

Contenu Correspondant