Share |

La Russie, la Chine et Israël contre l'islamisme?

 

La Russie, la Chine et Israël contre l'islamisme?

par Daniel Pipes

 

 

Deux faits nouveaux– le récent voyage de Vladimir Poutine au Moyen-Orient et le financement par le gouvernement chinois d'une ligne de fret israélienne par voie ferroviaire –sont les indices d'une redistribution des alliances dans la région.

L'opposition qui divise le Moyen-Orient n'est plus celle qui sépare Arabes / Israël, mais celle entre islamistes/non islamistes , avec l'Iran dans un coin, Israël dans l'autre, et d'autres Etats, quelque part entre les deux. C'est loin d'être un alignement linéaire, avec beaucoup de choses absurdes, les islamistes révolutionnaires à Téhéran et ceux qui évoluent vers l'islamisme à Ankara, par exemple, de plus en plus sont en désaccord, tandis que l'axe Téhéran-Damas s'épanouit comme jamais auparavant.

Les actions russes et chinoises montrent ces alliances qui façonnent les politiques étrangères de puissances qui sont très loin d'elles. Alors que l'Union européenne et le gouvernement des États-Unis sont de plus en plus favorables à l'islamisme, en partie comme un moyen de calmer leurs propres populations musulmanes, Moscou et Pékin connaissent une histoire de conflit ouvert avec leurs populations musulmanes et, par conséquent, adoptent des politiques plus hostiles à l'islamisme au Moyen-Orient.

 

Ce qui nous amène au président de la Fédération russe. Pinhas Inbari note dans «Après la visite de Poutine: Est-ce que Israël et la Russie se rapprochent peu à peu ? » que sa «décision de commencer sa tournée en Israël, accompagné d'une grande délégation, a indiqué qu'Israël était en fait l'objet de la visite, tandis que l'Autorité palestinienne et la Jordanie avaient une importance secondaire. » C'est parce que, en dépit de leurs différences majeures sur la Syrie et l'Iran, les deux gouvernements «sont d'accord sur un autre problème qui n'est pas moins d'actualité et qui domine le discours politique au Moyen-Orient: l'inquiétude suscitée par l'avènement au pouvoir des Frères musulmans.»

Inbari note comment le voyage de Poutine est à l'image des différents voyages d'Obama, à la fois dans le style (les lieux saints qu'il a visités) et dans le contenu (tacitement d'accord avec Netanyahu sur la diplomatie palestinienne). Il conclut:

Il ne faut pas se leurrer en pensant qu'Israël et la Russie sont devenus des amis rapides et des alliés stratégiques. En le regrettant car les meilleurs amis de la Russie dans la région sont les Etats voyous de l'Iran et de la Syrie. Pourtant, la préoccupation commune en ce qui concerne l'avènement des Frères musulmans et leur accueil par les Etats-Unis, amènent la Russie et Israël à être un peu plus proches.

La transaction chinoise d'aujourd'hui s'inscrit dans le même modèle.

Israël et la Chine ont signé aujourd'hui des accords de coopération historiques pour construire un chemin de fer à Eilat et des projets à venir, y compris pour relier la ville portuaire d'Eilat à l'intérieur des terres. ... Le principal projet à l'ordre du jour est la construction d'une ligne de fret ferroviaire qui reliera les ports méditerranéens d'Israël d'Ashdod et de Haïfa avec le port d'Eilat. Il existe également des plans visant à étendre la ligne au port d'Aqaba en Jordanie. [... Des sources israéliennes indiquent que les Chinois] considèrent que le projet est important, car il s'inscrit dans la stratégie planétaire de la Chine pour renforcer les routes commerciales d'une importance cruciale. ... Ce soir, la délégation israélienne sera invitée à un dîner spécial donné par le gouvernement chinois. La nourriture sera certifiée casher lemehadrin [casher lamehadrin se dit d'un produit cacher au dessus de tout soupçon et non sujet à discussion.(NDLT)]

Commentaires: (1) Ce sont là deux faits montrant le déploiement de la nouvelle diplomatie axée sur l'islamisme.(2) Il sera intéressant de voir jusqu'où va aller Jérusalem pour retrouver une position amoindrie sous le gouvernement Obama.

 

 

http://fr.danielpipes.org/blog/2012/07/russie-chine-israel-islamisme

Version originale anglaise: Russia, China & Israel against Islamism?
Adaptation française: Anne-Marie Delcambre de Champvert

Contenu Correspondant