Share |

La Société d’histoire des Juifs de Tunisie (Shjt) organise, dimanche 5 décembre, au Mémorial de la Shoah à Paris, une cérémonie d’hommage aux Juifs de Tunisie victimes du nazisme.

 

La Société d’histoire des Juifs de Tunisie (Shjt) organise, dimanche 5 décembre, au Mémorial de la Shoah à Paris, une cérémonie d’hommage aux Juifs de Tunisie victimes du nazisme.

Cette cérémonie, organisée à l’occasion de l’anniversaire de la rafle des Juifs de Tunis par les S.S. (9 décembre 1942), se déroulera sous la présidence de Gilles Bernheim, Grand Rabbin de France, et en présence de Bertrand Delanoë, le Maire de Paris, qui est né en Tunisie, et de diverses autres personnalités.
Durant cette cérémonie, les noms des Juifs de Tunisie tués pendant l’occupation nazie que ce soit en déportation ou dans les camps de travail, ainsi que les noms des Juifs de Tunisie morts au champ d’honneur seront rappelés.
Beaucoup de juifs tunisiens ont en effet été victimes des persécutions allemandes pendant l’occupation nazie de la Tunisie, entre novembre 1942 et mai 1943, alors même que le pays était sous protectorat français.
En six mois d’occupation, sur une population de 75.000 juifs, 4.000 âmes seront envoyés aux travaux forcés dans des camps – sans compter les «Tunisiens de France» qui seront déportés à Auschwitz. Rien que le 10 décembre 1942, durant une rafle à Tunis, quelque 2.000 juifs furent arrêtés. Les Allemands les ont cherchés jusque dans les synagogues. Des centaines d’entre eux ont trouvé la mort et plusieurs d’entre eux ont été déportés.
 

Contenu Correspondant