Share |

La Tunisie veut éviter les polémiques à l'approche du pèlerinage juif de la Ghriba

La Tunisie veut éviter les polémiques à l'approche du pèlerinage juif de la Ghriba

 

 

 

 

Le premier ministre de Tunisie, Medhi Jomâa, a demandé à son gouvernement le 22 avril de ne pas entrer dans la polémique autour des touristes israéliens interdits d'entrée sur le territoire tunisien en mars dernier. Certains députés ont demandé d'auditionner la ministre du Tourisme Amel Karboul et le ministre délégué à la Sécurité nationale Ridha Sfar à ce sujet. Pour le premier ministre, l'important est la saison touristique qui approche, alors que la Tunisie traverse une grave crise économique depuis la révolution de janvier 2011. 

« Soyons francs, il faut arrêter [de parler] de normalisation. Arrêtons avec ces grandes causes, la situation est simple. Le pèlerinage de la Ghriba, de l'avis de tous les professionnels du secteur, doit réussir pour faire réussir la saison touristique à venir », a déclaré Mehdi Jomâa. « Nous avons tellement de problèmes à résoudre, alors s'il vous plait, (...) laissez-nous nous concentrer sur l'essentiel », a-t-il ajouté.
 
Le premier ministre souhaite en effet éviter la question de la normalisation des relations avec Israël, une question sensible en Tunisie comme dans d'autres pays arabes, et d'autant plus alors que le pèlerinage juif annuel, qui se tiendra en mai sur l'île de Djerba, approche à grand pas. Cependant, Medhi Jomâa s'est engagé à la « transparence » sur les procédures d'entrée de ces touristes, et à ce qu'elles soient consignées par écrit pour qu'il n'y ait plus de confusion. 

Le dimanche 9 mars, 14 passagers israéliens du navire de la Norwegian Cruise Line avait été interdits de débarquer du port de Tunis. Un événement qui a engendré de nombreuses polémiques dans le pays. La ministre du Tourisme Amel Karboul avait alors déclaré que la décision n'était « pas politique » et qu'il s'agissait seulement d'un problème de visa. Mais ce n'est pas la première fois que des Israéliens sont refoulés arbitrairement par la police des frontières. En 2012, six touristes israéliens d'origine tunisienne auraient ainsi été refoulés à l'aéroport de Tunis-Carthage. 

 

http://www.fait-religieux.com/

Options d'affichage des commentaires

Sélectionnez la méthode d'affichage des commentaires que vous préférez, puis cliquez sur « Enregistrer les paramètres » pour activer vos changements.

J'invites ceux qui lisent cet article à ouvrir la page facebook de Tuniscope afin de réaliser la réalité des fait sur le pèlerinage de la Ghriba, les insultes y sont d'une violence à peine croyable et je vous affirme que ça ne donne aucune envie d'aller en Tunisie, il suffit qu'un seul de ceux qui expriment leur haine violente sur Tuniscope soit pris de crise de folie pour qu'il y ai un drame irréparable, ceux qui envisage ce pèlerinage devraient lire et relire les propos des Tunisiens sur le sujet.

Contenu Correspondant