Share |

LE CAIRE: LES 6 HOMMES RESTES DANS L’AMBASSADE ECHAPPENT AU LYNCHAGE EN S’HABILLANT AVEC DES TENUES ARABES

 

ISRAELVALLEY EXCLUSIF. EGYPTE ISRAËL - LE CAIRE: LES 6 HOMMES RESTES DANS L'AMBASSADE ECHAPPENT AU LYNCHAGE EN S'HABILLANT AVEC DES TENUES ARABES. PRIORITE N°1 : DETRUIRE LES DOCUMENTS ULTRA-SECRETS

 

 

 

 

 

Par Daniel Rouach (Tel-Aviv) et Correspondants

 

 

 SPECIAL – Depuis ce matin IsraelValley avait obtenu une information confidentielle. A présent, nous pouvons le réveler : les six gardes (de haut niveau hiérarchique) restés prisonniers dans l’Ambassade d’Israël au Caire étaient à deux doigts de se faire lyncher par une foule déchaînée et ont été obligés de s’habiller avec des keffiehs et djellabahs pour être exfiltrés et s’enfuir vers l’aéroport. Le Premier Ministre israélien a confirmé ce soir qu’il avait été en contact direct par visioconférence avec les six vigiles israéliens chargés de la protection de la mission diplomatique.

Ils ont passé leurs dernières minutes à détruire de manière systématique les documents papiers ultra-confidentiels et toutes traces d’informations sensibles qui étaient dans les ordinateurs. Ils sont été sauvé par un commando Egyptien. En Israël ont s’attendait déjà à une mort certaine des gardes.

La situation était devenue dramatique. Les manifestants étaient à l’étage de la délégation israélienne. Les six gardes israéliens étaient derrière la porte de l’Ambassade prêt à tirer sur les manifestants qui étaient à deux mètres d’eux. Un des officiers de sécurité israélien était en contact direct par téléphone avec le Premier Ministe Benjamin Netanyahou. Ce dernier avait entendu un des gardes de sécurité faire un testament oral.

ISRAELVALLEY PLUS – CE SAMEDI.
Cette nuit aura été particulièrement mouvementée entre Israël et l’Egypte. Le Ministre israélien des affaires étrangères était en train de suivre de Jérusalem dans une “war-room” la situation très tendue entre les deux pays.

9H18. Le numéro deux de l’ambassade d’Israël en Egypte va rester en mission au Caire en dépit de l’attaque contre cette représentation diplomatique, bâtiment symbole de la paix entre les deux pays conclue en 1979, a déclaré samedi un haut responsable gouvernemental israélien. Nous laissons (sur place) le numéro deux de l’ambassade pour poursuivre les contacts avec le gouvernement égyptien, a déclaré ce responsable à l’AFP sous couvert de l’anonymat, au lendemain de l’invasion de l’ambassade au Caire lors d’une manifestation qui a fait des centaines de blessés devant ses locaux. (AFP)

9H. L’état d’alerte a été décrétée au Caire après l’attaque de l’ambassade d’Israël par des centaines de manifestants. Ceux-ci ont réussi à pénétrer dans le hall d’entrée de la mission diplomatique sans toutefois parvenir à accéder aux autres parties du bâtiment. Ils ont jeté dans la rue des milliers de pages de documents. Le drapeau israélien a été brûlé.

8H. Selon Le Parisien : "l’’ambassade israélienne au Caire, située en haut d’un immeuble d’une vingtaine d’étages, a été envahie vendredi soir par des manifestants qui ont notamment jeté des documents depuis un des bureaux. Les heurts qui se sont produits dans la soirée et la nuit, avec les forces de l’ordre, ont fait près de 450 blessés, dont un est décédé des suites d’une crise cardiaque, selon le ministère égyptien de la santé.

Des tirs nourris ont été entendus dans le quartier et plusieurs véhicules de police ont brûlé ou ont été endommagés. Dans la nuit, l’ambassadeur israélien en Egypte, Yitzhak Levanon, sa famille, ses collaborateurs et d’autres ressortissants israéliens attendaient un avion à l’aéroport du Caire pour les rapatrier en Israël. Samedi, plusieurs centaines de militaires et des dizaines de blindés étaient éncore massés près du bâtiment, dans le quartier de Guiza, sur la rive ouest du Nil, et l’éclairage urbain a été éteint".

ISRAELVALLEY PLUS – CE VENDREDI
Le Parisien : Dans l’après-midi, des manifestants armés de marteaux, de barres de fer et de cordes ont fait tomber un mur de protection érigé ces derniers jours par les autorités égyptiennes devant l’immeuble abritant dans ses derniers étages la mission diplomatique israélienne, déjà visée par plusieurs manifestations. Un activiste égyptien a réussi ensuite à retirer le drapeau israélien flottant sur le bâtiment haut d’au moins une vingtaine d’étages. Dans la soirée, des manifestants, après avoir envahi les locaux, ont jeté dans la rue des milliers de pages de documents « confidentiels ».

Le président Barack Obama a exprimé vendredi sa «grande inquiétude» au Premier ministre Benjamin Netanyahu après l’invasion de l’ambassade d’Israël au Caire par des manifestants, et sommé les autorités égyptiennes de protéger la représentation, a annoncé la Maison Blanche. «Le président a exprimé sa grande inquiétude au sujet de la situation à l’ambassade, et de la sécurité des Israéliens qui y travaillent», a précisé la présidence américaine dans un communiqué.

 

 

Publier un nouveau commentaire

CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage.
2 + 13 =
Résolvez cette équation mathématique simple et entrez le résultat. Ex.: pour 1+3, entrez 4.

Contenu Correspondant