Share |

Le maire d'origine marocaine de Rotterdam demande à ses coreligionnaires qui n’apprécient pas la vie en occident de plier bagage

Le maire d'origine marocaine de Rotterdam demande à ses coreligionnaires qui n’apprécient pas la vie en occident de plier bagage

 

Par 

 

L’attentat à Charlie Hebdo continue de susciter des réactions politiques un peu partout dans le monde. Aux Pays-Bas, c’est le maire d’origine marocaine de Rotterdam qui s’est adressé, de façon on ne peut plus crue, à ses coreligionnaires. Il a appelé ceux qui n’appréciaient pas la vie en occident à plier bagage. C’était lors de la manifestation en soutien à la France retransmise en direct à la télévision.

« C’est incompréhensible que vous puissiez vous opposer à la liberté…Eh Bien si vous n’aimez pas la liberté, pour l’amour du ciel pliez bagage et f***** le camp ! », a déclaré sans le moindre détour le maire de Rotterdam, Ahmed Aboutaleb. Il participait alors à une manifestation quelques heures après à l’attentat de Charlie Hebdo perpétré à Paris la semaine dernière et retransmise en direct à la télévision, rapporte le Daily Mail. Il s’adressait ainsi aux musulmans de l’Occident en général et des Pays-Bas en particulier. L’information n’avait pas filtré dans les médias, jusqu’à ce que la presse britannique s’intéresse au contenu du discours de l’homme politique d’origine marocaine.

« Si vous n’appréciez pas la liberté ici [en Occident, ndlr] parce que certains humoristes font des journaux, je peux alors vous dire que vous pouvez partir. […] C’est stupide et incompréhensible », a ajouté M. Aboutaleb insistant : « Disparaissez des Pays-Bas si vous ne trouvez pas votre place ici. [Car avec vos raisonnements, ndlr] on regardera autrement tous ces musulmans bien intentionnés ». C’est donc sous ce ton très ferme que le maire de Rotterdam s’est exprimé, qualifiant la tuerie de Paris d’acte relevant de la « barbarie » et de l’« arriération ».

 

« Aboutaleb est la voix qu’il faut entendre »

Ce n’est pas la première fois que le maire de Rotterdam s’adresse ainsi à la communauté musulmane du pays. En 2004, il avait clairement dit que les musulmans qui ne veulent pas adhérer aux valeurs néerlandaises peuvent « prendre le premier avion » pour élire domicile ailleurs.

La déclaration d’Ahmed Aboutaleb a été très acclamée par le maire de Londres, Boris Johnson, qui – s’exprimant dans les colonnes du Daily Telegraph – a salué un « héros » qui va « droit au but ». « Il est la voix des Lumières. Si nous voulons gagner la lutte pour [préserver] les esprits de ces jeunes gens, alors c’est le genre de voix que nous devons entendre et il est important que ce soit, par-dessus tout, une voix musulmane.

Fils d’imam en effet, Ahmed Aboutaleb a reçu une éducation purement religieuse au Maroc où il a grandi. Agé de 53 ans, il est arrivé aux Pays-Bas en 1976 où il a si bien réussi à s’intégrer qu’il est aujourd’hui considérer comme un symbole de l’intégration dans ce pays d’Europe de l’Ouest. Et pour cause, son parcours est assez atypique. De simple journaliste qu’il était, l’homme est d’abord devenu fonctionnaire avant d’être nommé, en 2007, Secrétaire d’Etat aux affaires sociales. A sa nomination à la tête de la mairie de Rotterdam en 2008, il est devenu le premier néerlandais issu de l’immigration à occuper une telle position dans l’histoire du pays.

Représentant du Parti travailliste néerlandais (Partij van de Arbeid), il a été éluN éerlandais de 2014 par le magazine Elsevier pour ses réalisations à Rotterdam. Depuis son élection à la mairie, il demande aux musulmans d’arrêter de se « considérer comme des victimes, demandant à ceux qui ne veulent pas s’intégrer de partir. Des propos qu’il n’a pas manqué de réitérer à la télévision après la manifestation en soutien à la France.

http://www.yabiladi.com/articles/details/32569/maire-d-origine-marocaine...

Publier un nouveau commentaire

CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage.
6 + 11 =
Résolvez cette équation mathématique simple et entrez le résultat. Ex.: pour 1+3, entrez 4.

Contenu Correspondant