Share |

Les Anonymous s’attaquent-ils à Israël ?

 

Les Anonymous s'attaquent-ils à Israël ?

 

 


Les sites de l'armée israélienne, des services de renseignements et de la sécurité intérieure ont été mis hors ligne, deux jours après une menace des Anonymous.

Les sites web de l'armée israélienne, des services de renseignements (Mossad) et de ceux de la Sécurité intérieure (Shin Beth) étaient inaccessibles ce dimanche 6 novembre, soit deux jours après une menace des Anonymous de riposte à l'arraisonnement d'une flottille pour Gaza. Plusieurs sites ministériels auraient également été mis hors ligne.

Les sites ont été bloqués plusieurs heures. "Les sites internet du gouvernement israélien sont en panne aujourd'hui à cause d'un fonctionnement défectueux du serveur, et non pas d'une cyber-attaque", a toutefois affirmé le porte-parole du Premier ministre Benjamin Netanyahu, Ofir Gendelman, sur Twitter.

Anonymous n'a pas (encore) officiellement revendiqué cette attaque, mais le quotidien israélien "Haaretz" y voit l'ombre du groupe.

"Lettre ouverte d'Anonymous au gouvernement d'Israël"

Deux jours plus tôt, Anonymous avait posté une vidéo où le groupe menaçait de riposter à l'arraisonnement de deux bateaux qui tentaient de briser le blocus israélien de la bande de Gaza. Intitulée "Lettre ouverte d'Anonymous au gouvernement d'Israël", cette vidéo accusait l'Etat hébreu de "piraterie en haute mer".

Vendredi, la marine israélienne a arraisonné le Saoirse ("Liberté" en gaélique) et le Tahrir ("Libération" en arabe), qui battaient pavillons irlandais et canadien et sur lesquels voyageaient 27 militants, membres d'équipage et journalistes. Ils ont été interceptés dans les eaux internationales avant d'être escortés au port israélien d'Ashdod, au sud de Tel-Aviv et leurs passagers arrêtés.

"Si vous continuez à bloquer les bateaux humanitaires pour Gaza ou vous répétez les terribles actions du 31 mai 2010 contre des flottilles pour Gaza, nous n'aurons d'autre choix que de riposter", avertissait la vidéo.

Contenu Correspondant