Share |

Nouvelle élection législative dans la 8ème circonscription des Français de l’étranger

Jonathan Simon-Sellem

 

Nouvelle élection législative dans la 8ème circonscription des Français de l’étranger

 

Le quinze février, le Conseil Constitutionnel a invalidé l’élection de Daphna Poznanski-Benhamou, la députée PS élue en juin 2012, pour cause d’irrégularités de ses comptes de campagne. De surcroît, elle est inéligible pour une durée d’un an. La huitième circonscription, qui comprend l’Italie, la Grèce, la Turquie, Chypre, Malte et Israël devra donc se choisir un nouvel élu qui ne pourra être Philippe Karsenty ou Gil Taïeb, tous deux déclarés également inéligibles pour une année et pour ce même motif.

 

Si évidemment tous les partis de l’échiquier politique français présenteront leur candidat, celui-ci une fois élu rejoindra une assemblée parlementaire soutenant largement une politique arabe défavorable aux électeurs domiciliés en Israël. La question est donc de savoir si pour ceux-ci, représentant la majorité du corps électoral de la circonscription, il n’est pas temps de s’unir pour y envoyer un élu d’abord Sioniste, n’ayant nulle peur de mettre les mains dans le cambouis et la politique française face à ses contradictions ?

 

Lors de la dernière élection, Philippe Karsenty est arrivé en tête en Israël mais hors course pour le deuxième tour. Ceci pour cause de trop plein de candidats Sionistes et indépendants de toutes étiquettes. L’addition des suffrages exprimés démontre que l’union fait la force. Seul candidat, Philippe Karsenty aurait été qualifié pour le second tour aux dépens de la candidate UMP Valérie Hoffenberg puis aurait bénéficié, sans le moindre doute, des suffrages portés sur celle-ci et opposés à l’élection d’une socialiste.

 

Cette erreur va-t-elle se répéter ?

 

Jonathan-Simon Sellem, responsable rédactionnel du site à son nom JSSnews, a lancé sa candidature sous le slogan « Si nous le voulons, ce ne sera pas un rêve : gagnons la 8ème circonscription ! » (1).

 

Sioniste convaincu, actif et vivant en Israël, celui-ci a toutes les qualités requises pour satisfaire les électeurs Français d’Israël. Sauf celle de pouvoir se confronter à une multitude de candidatures pro-israéliennes.

 

Si d’autres ont la même ambition, ceux-ci devront démontrer qu’ils ont la capacité de mieux rassembler autour de leur nom. Dans l’affirmatif, seul celui capable de ce rassemblement devra être le candidat. Si ce n’est le cas, qu’ils s’abstiennent si leur désir est vraiment celui de servir l’Etat d’Israël.

 

Dans le cas contraire, leur échec est garanti d’avance et l’espoir de voir la circonscription gagnée s’évanouira ! Ils en seront alors les seuls responsables.

 

Victor PEREZ ©

http://victor-perez.blogspot.co.il/2013/02/nouvelle-election-legislative-dans-la.html

Liens :

 

 

(1) : http://jssnews.com/2013/02/20/jonathan-sellem-depute/

Contenu Correspondant