Share |

SUR LA DÉCOUVERTE D’UN ESPACE CULTUEL JUIF À CLIPEA (TUNISIE), PAR M. MOUNIR FANTAR

SUR LA DÉCOUVERTE D’UN ESPACE CULTUEL JUIF À CLIPEA (TUNISIE), PAR M. MOUNIR FANTAR

 

 

Pour la présence juive en Afrique romaine, notamment à Carthage, on dispose d’une documentation qui en atteste la densité. Les auteurs chrétiens en parlent pour en reconnaître le prosélytisme hostile à l’égard de l’église. Tertullien, dans trois de ses traités, parle de juifs coupables d’attirer la persécution, et ne manque pas de révéler certains traits de l’organisation de leur communauté à Carthage1 . En effet, ces « communautés étaient très nombreuses et très anciennes dans les cités de la Proconsulaire et de la Numidie, celle de Carthage fut particulièrement fl orissante »2 . La métropole a fourni un grand nombre de rabbins3 ; à ce propos, peut-être faut-il rappeler que le Talmud fait mention de rabbins qui animaient la communauté juive de Carthage, entre le IIe et le IIIe siècle de l’ère chrétienne. Cette chronologie se réfère au Talmud de Jérusalem composé pour l’essentiel, au IIIe siècle ; il serait achevé au IVe siècle.

LIRE LA SUITE CI-DESSOUS

 

Contenu Correspondant