Share |

Un jury pour le policier ayant arrêté Mel Gibson

 

Un jury pour le policier ayant arrêté Mel Gibson

 

LOS ANGELES, États-Unis - Un jury devrait décider si l'adjoint du shérif qui avait intercepté Mel Gibson pour conduite en état d'ébriété a été discriminé dans son milieu de travail à la suite de cette arrestation, a déclaré jeudi une magistrate qui s'est néanmoins montrée très sceptique quant aux chances du plaignant de remporter sa cause.

La juge de la Cour supérieure Barbara Scheper a affirmé que James Mee devrait avoir l'opportunité de faire valoir devant un jury qu'il a été victime de discrimination et qu'il a évolué dans un environnement de travail hostile après avoir épinglé Mel Gibson à Malibu en 2006.

James Mee, qui est juif, soutient que ses supérieurs catholiques lui avaient ordonné de retirer de son rapport les propos antisémites proférés par l'acteur. Par la suite, il dit avoir été ostracisé et affirme qu'on l'a empêché d'avoir accès à une promotion.

Les avocats du département du shérif de Los Angeles ont nié toute accusation d'actes préjudiciables et ont écrit dans des documents de la cour que l'adjoint au shérif avait été insubordonné par moments après l'arrestation de Mel Gibson. Ils poursuivent en indiquant qu'il a été soumis aux mêmes règles de conduite que les autres policiers.

Le rapport d'événement de James Mee était tombé entre les mains du site spécialisé en célébrités TMZ, qui avait ensuite ébruité l'affaire. Une longue enquête avait été menée afin de déterminer l'origine de la fuite, que l'on croyait être M. Mee, mais ce dernier avait finalement été blanchi.

Le procès doit débuter le 14 février.                                                

Contenu Correspondant