Share |

Le Prophète Moïse, les trois Montées sur le Mont Sinaï

Le Prophète Moïse, les trois Montées sur le Mont Sinaï

 

 

 

Le prophète Moïse naît sous le signe du chiffre trois. ­Troisième fils, après Myriam et Aaron, appartenant à la troisième tribu d’Israël, celle des Lévi, Moïse est caché durant trois mois par sa mère Yocheved. Le nom de Moïse,  מֹשֶׁה  (Moshé) comporte trois consonnes comme celle de la tribu des Lévi, לֵוִי, à laquelle le lien familial le rattache. Son nom a pour valeur numérique 345, divisible par 3.

L’on fractionne généralement le parcours du prophète Moïse en trois étapes distinctes: Moïse, jusqu’à l’âge de quarante ans, occupe les plus hautes fonctions en Egypte puis, contraint de fuir en Madian, après la mort de l’Egyptien, il y demeure quarante ans. Envoyé, ensuite, par Dieu afin de libérer les Hébreux d’Egypte, Moïse mène ces derniers durant quarante autres années dans le désert en marche vers la Terre promise.

Quant au don des Tables de l’Alliance offertes  au troisième mois de Sivan, Moïse effectue trois montées sur le Mont Sinaï:

La première fois, du 7 Sivan au 17 Tammouz:

«וַיְהִי מִקֵּץ אַרְבָּעִים יוֹם וְאַרְבָּעִים לָיְלָה נָתַן יְהוָה אֵלַי אֶת שְׁנֵי לֻחֹת הָאֲבָנִים לֻחוֹת הַבְּרִית» (דברים ט’, י”א);

«Ce fut au bout de quarante jours et de quarante nuits que le Seigneur me remit les deux tables de pierre, Tables de l’alliance» (Deut. 9, 11).

Moïse reçoit, lors de cette toute première montée, les premières Tables de l’Alliance.

Moïse brise, en raison de l’édification du veau d’or, les premières Tables de l’Alliance et remonte, pour l’amour d’Israël, sur le Mont Sinaï afin d’obtenir le pardon de Dieu, une deuxième fois, du 18 Tammouz au 29 Av:

«וָאֶתְנַפַּל לִפְנֵי יְהוָה כָּרִאשֹׁנָה אַרְבָּעִים יוֹם וְאַרְבָּעִים לַיְלָה לֶחֶם לֹא אָכַלְתִּי וּמַיִם לֹא שָׁתִיתִי עַל כָּל חַטַּאתְכֶם אֲשֶׁר חֲטָאתֶם לַעֲשׂוֹת הָרַע בְּעֵינֵי יְהוָה לְהַכְעִיסוֹ» (דברים ט’, י”ח-כ”ה; שמות ל”ב, ל’);

«Puis je me prosternai devant le Seigneur, restant comme la première fois quarante jours et quarante nuits, sans manger de pain ni boire d’eau, à cause du grave péché que vous aviez commis en faisant ce qui déplaît au Seigneur, ce qui devait l’offenser» (Deut. 9, 18-25; Ex. 32, 30)

La troisième fois, du 1er Eloul au  10  Tichrei, jour de Yom Kippour, après avoir taillé lui-même deux nouvelles tables de pierre:

 «בָּעֵת הַהִוא אָמַר יְהוָה אֵלַי פְּסָל לְךָ שְׁנֵי לוּחֹת אֲבָנִים כָּרִאשֹׁנִים, וַעֲלֵה אֵלַי הָהָרָה» (דברים י’, א’; שמות ל”ד, א’);

«En ce temps-là, l’Éternel me dit: “Taille toi-même deux tables de pierre pareilles aux premières, et viens me trouver sur la montagne» (Deut. 10, 1; Ex. 34, 1)

Ces trois montées sur le Mont Sinaï, à l’issue desquelles Dieu donne les Secondes Tables de l’Alliance,  conduisent, donc, Moïse à jeuner 120 jours sans interruption.

Que révèle le chiffre trois inscrit dans le nom de Moïse?

Il semble que la réponse à cette interrogation apparaisse lors de la deuxième montée de Moïse au sommet du Mont Sinaï. Il s’avère que le Prophète Moïse, malgré toute son énergie spirituelle, son dévouement et sa fidélité à l’égard de l’Eternel, ne peut à lui seul attirer le pardon divin en faveur des Fils d’Israël. Moïse n’hésite pas, alors, afin que la miséricorde de Dieu s’épanche sur les Fils d’Israël, à rappeler à Dieu lui-même le renouvellement de Sa triple promesse et de Son engagement donnés aux trois Patriarches:

A  Abraham:

«Je jure par moi-même, parole de l’Eternel» (Gen. 22, 16).

A Yits‘hak : «J’accomplirai le serment que j’ai juré à Abraham ton père » (Gen. 26, 3).

A Ya‘aqov : «Je suis l’Éternel, le Dieu d’Abraham ton père et d’Isaac; cette terre sur laquelle tu reposes, je te la donne à toi et à ta postérité » (Gen. 28, 13).

Cette triple promesse se résume par le verset suivant:

«זְכֹר לְאַבְרָהָם לְיִצְחָק וּלְיִשְׂרָאֵל עֲבָדֶיךָ אֲשֶׁר נִשְׁבַּעְתָּ לָהֶם בָּךְ וַתְּדַבֵּר אֲלֵהֶם אַרְבֶּה אֶת זַרְעֲכֶם כְּכוֹכְבֵי הַשָּׁמָיִם וְכָל הָאָרֶץ הַזֹּאת אֲשֶׁר אָמַרְתִּי אֶתֵּן לְזַרְעֲכֶם וְנָחֲלוּ לְעֹלָם» (שמות ל”ב, י,ג);

«Souviens-toi d’Abraham, d’Isaac et d’Israël, tes serviteurs, à qui tu as juré par toi-même leur disant: Je ferai votre postérité aussi nombreuse que les étoiles du ciel; et tout ce pays que j’ai désigné, je le donnerai à votre postérité, qui le possédera pour jamais!» (Ex. 32, 13).

L’irrévocabilité de l’Alliance de Dieu conclue avec les trois Patriarches d’Israël mise en exergue par Moïse lui permet de réussir à grand-peine à obtenir le Pardon de Dieu, au jour du Grand Pardon (Yom Kippour):

«וַיָּשָׁב מֹשֶׁה אֶל-יְהוָה וַיֹּאמַר: אָנָּא חָטָא הָעָם הַזֶּה חֲטָאָה גְדֹלָה וַיַּעֲשׂוּ לָהֶם אֱלֹהֵי זָהָב. וְעַתָּה, אִם-תִּשָּׂא חַטָּאתָם; וְאִם-אַיִן מְחֵנִי נָא מִסִּפְרְךָ אֲשֶׁר כָּתָבְתָּ. וַיֹּאמֶר יְהוָה, אֶל מֹשֶׁה: מִי אֲשֶׁר חָטָא לִי אֶמְחֶנּוּ מִסִּפְרִי» (שמות ל”ג, ל”א-ל”ג);

«Moïse retourna vers le Seigneur et dit: “Hélas! Ce peuple est coupable d’un grand péché, ils se sont fait un dieu d’or; et pourtant, si tu voulais pardonner à leur faute!… Sinon efface-moi du livre que tu as écrit.” Le Seigneur répondit à Moïse: “Celui qui a prévariqué envers moi, c’est lui que j’effacerai de mon livre.» (Ex. 32, 31-33).

Le Don des Secondes Tables de l’Alliance dénommées également les Tables du Témoignage offertes en ce jour de Yom Kippour témoigne que Dieu ne garde point rancune de la faute du veau d’or aux Hébreux, faute qu’Il efface à tout jamais.

Pour plus d’informations sur nos cours d’Hébreu biblique, CLIQUEZ sur ce lien.

 

Haïm Ouizemann

Haimo@eteachergroup.com

Contenu Correspondant