Share |

Génétiquement, les Maghrébins ne sont pas des Arabes

Génétiquement, les Maghrébins ne sont pas des Arabes

 

 

 

Le Fantasme

Alors que la vaste majorité des Tunisiens (98 %), et des autres Maghrébins, s'identifient culturellement aux Arabes, des études scientifiques tendent à indiquer qu'ils seraient ethniquement plus proches des Berbères et de certains Européens, qu'ils ne le sont des Arabes. « Comparés avec d'autres communautés, notre résultat indique que les Tunisiens sont très liés aux Nord-Africains et aux Européens de l'Ouest, en particulier aux Ibériques, et que les Tunisiens, les Algériens et les Marocains sont proches des Berbères, suggérant une petite contribution génétique des Arabes qui ont peuplé la région au VIIe ou VIIIe siècle. » ( A. Hajjej, H. Kâabi, M. H. Sellami, A. Dridi, A. Jeridi, W. El Borgi, G. Cherif, A. Elgaâïed, W. Y. Almawi, K. Boukef et S. Hmida, « The contribution of HLA class I and II alleles and haplotypes to the investigation of the evolutionary history of Tunisians », Tissue Antigens, vol. 68, n°2, août 2006, pp. 153–162).

Bien que ces études se soient basées sur des échantillons retreints, elles sont parlantes. Elles confirment ce que les historiens ont toujours affirmé : l'apport arabe est très minoritaire dans les populations maghrébines (Ibn Khaldoun, Gabriel Camps, etc.), car quelques dizaines de milliers d'envahisseurs arabes n'ont pas pu, matériellement, changer des millions de Berbères en Arabes.

Le verdict des chercheurs ci-dessus est sans appel : l’identité arabe (ou arabo-musulmane) de la Tunisie, ou du Maghreb, relève plus du fantasme que de la réalité. Ce fantasme a été injecté dans les têtes et les esprits à une époque récente : nos pères, nos grands pères et nos aïeux, certainement plus réalistes, n’ont jamais revendiqué cette filiation douteuse, inventée par les monarchies pétrolières et leurs valets islamistes. En psychologie, un fantasme est une construction consciente ou inconsciente, permettant au sujet qui s’y met en scène, d’exprimer et de satisfaire un désir plus ou moins refoulé, de surmonter une angoisse.

 

Oublier ses ancêtres, c’est être un ruisseau sans source, un arbre sans racines  Proverbe chinois

Nous savons que le Maghreb, initialement peuplé de Berbères, a été envahi par de nombreuses civilisations, qui ont toutes été assimilées à des degrés divers : Phéniciens, Romains, Vandales venant d'Allemagne, Arabes, Espagnols, Ottomans et Français. De plus, beaucoup de Maures (Espagnols islamisés) et de Juifs arrivèrent d'Andalousie à la fin du XVe siècle.

Les premiers Arabes orientaux, venus à partir du VIIe siècle avec les conquêtes musulmanes, ont contribué à l'islamisation de la majeure partie de l'Ifriqiya. C'est à partir du XIe siècle, avec l'arrivée des tribus hilalienneschassées d'Égypte, que l'arabisation linguistique et culturelle devient déterminante. Selon Gabriel Camps (Les Berbères. Mémoire et identité, éd. Errance, Paris, 1995, p. 102), « en renforçant par leur présence la part de population nomade, les Arabes arrivés au Xe siècle ont été d'un poids insignifiant sur le plan démographique, mais déterminant sur le plan culturel et socio-économique. »

Comme le dit Ibn Khaldoun, nous ne sommes pas des Arabes, nous sommes des « arabisés » (moustaaraboune). Il n’y a aucune honte à le reconnaître : les Maghrébins sont …des Maghrébins (Magharibeh).

De nos jours, la presque totalité des Tunisiens (98 % de la population) est de confession musulmane sunnite de rite malékite. De la forte population juive qui a existé durant 2.000 ans, il n'en reste plus aujourd'hui qu'une infime partie, vivant principalement dans la région de Tunis, car la majorité des Juifs tunisiens ont émigré vers Israël ou la France. Il existe également une petite population chrétienne.

Cela ne sert à rien de défoncer des portes ouvertes, en affirmant que la Tunisie est musulmane. Qui le conteste ? Personne. Sauf que les tenants de l’arabo-islamisme veulent effacer toute référence nationale (tunisien, algérien, marocain, etc.) au profit d’une référence à une « oumma » où nous serions tous, non des citoyens, mais les sujetsd’un cheikh, d’un roi , d’un émir, ou d’un quelconque calife.

 

Génétique : Adn et généalogie ou l’histoire de nos ancêtres

A partir d’un simple prélèvement salivaire, les généticiens sont désormais en mesure de retracer l’histoire des migrations des ancêtres de tout individu. Leurs techniques sont si performantes qu’elles permettent de remonter jusqu’à la préhistoire, soit 900 ans avant Jésus-Christ, juste avant l’arrivée, en 814 av.J.C., de Didon/Elyssa, fondatrice et reine de Carthage.

C’est au travers de l’haplogroupe que les généticiens sont capables de remonter la lignée généalogique sur autant de décennies. Les haplogroupes peuvent se définir comme les branches de l’arbre généalogique des Homo Sapiens, ils représentent l’ensemble des personnes ayant un profil génétique similaire grâce au partage d’un ancêtre commun.

On distingue deux sortes d’haplogroupe, le premier étant d’ADN mitochondrial et le second de chromosome Y. L’ ADN mitochondrial (ADNmt) est transmis de la mère à ses enfants (fille et garçon), l’haplogroupe ADNmt réunit les personnes d’une même lignée maternelle. Le chromosome Y est transmis uniquement du père vers son fils,l’haplogroupe chromosome Y se compose des hommes partageant un ancêtre de la lignée paternelle.

Grâce à l’identification des haplogroupes et à leur comparaison entre populations, il est possible de connaître, avec une certitude relative, les déplacements migratoires réalisés par des peuples. Ces techniques permettent donc de déterminer la zone géographique dans laquelle nos ancêtres vécurent.

L’haplogroupe se détermine à partir des SNPs, c’est-à-dire les single nucleotide polymorphism qui sont eux-mêmes des variations de couples de base (A-D-T-N) de séquences d’ADN. Différents tests et analyses existent aujourd’hui et permettent d’identifier rapidement les SNP, sur l’ADNmt et le chromosome Y. Les similitudes sont alors regroupées en haplogroupe.

Bien que non significatif en termes de généalogie (les haplogroupes constituent des ensembles trop importants pour fournir des renseignements spécifiques à une unique lignée familiale), ces données renseignent sur les migrations géographiques de peuples et fournissent progressivement une cartographie mondiale de plus en plus précise sur l’histoire des hommes préhistoriques.

 

Lignée paternelle maghrébine : l'ADN du chromosome Y

La principaux haplogroupes du chromosome Y des Tunisiens et des Maghrébins (berbérophones et arabophones) en général sont : le marqueur berbère E1b1b1b (M81) (65 % en moyenne) et le marqueur arabe J1 (M267) (15 % en moyenne) auxquels plus de 80 % des Maghrébins appartiennent.  
D'après les données du tableau intitulé "Lignée paternelle : l'ADN du chromosome Y" figurant dans l'article de Wikipedia relatif aux Maghrébins , nous avons calculé que, en moyenne, chez les Maghrébins, le marqueur berbère est majoritaire à 59,6% , et que le marqueur arabe est minoritaire à 20,6%.

E1b1b1b (le marqueur berbère, carte ci-dessus), est caractéristique des populations du nord-ouest de l'Afrique (Maghreb) où sa fréquence moyenne est d'environ 50 %. Dans certaines parties isolées du Maghreb, sa fréquence peut culminer jusqu'à 100 % de la population. Cet haplogroupe se retrouve aussi dans la péninsule Ibérique (5 % en moyenne) et à des fréquences moins élevées, en Italie, en Grèce et en France.  

La carte ci-dessous montre la répartition géographique en Tunisie du haplotype E1b1b1b, marqueur caractéristique des berbères; il en résulte que  la population tunisienne est, en grande majorité, berbère :

J1 est un haplogroupe « sémitique » très fréquent dans la péninsule arabique, avec des fréquences avoisinant 70 % au Yémen. J1 est le marqueur « arabe », carte ci-dessous. 20 % des Juifs appartiennent aussi à J1. On en conclut que l'origine des Arabes est le Yémen. Le marqueur arabe se retrouve aussi en Turquie, en Europe du Sud et en France.

 

Lignée maternelle : l'ADN mitochondrial

 

De nombreuses études ont été menées sur des populations du Maroc, d'Algérie, de Tunisie, ou plus globalement du Nord de l'Afrique. Les auteurs montrent que la structure génétique mitochondriale générale des Tunisiens et des populations du Maghreb est composée majoritairement d'haplogroupes (H, J, T, V...) fréquents dans les populations européennes (de 45 à 85 %), d'haplogroupes L (de 3 à 50 %) très fréquents dans les populations sub-sahariennes, de l'haplogroupe M1 (de 0 à 15 %) détectés principalement dans les populations est-africaines, de l'haplogroupe U6 (0 à 28 %), surtout présent en Afrique du Nord et également a des fréquences de 5 % dans la péninsule Ibérique, et d'haplogroupes M, N ou X (de 0 à 8 %) détectés principalement en Eurasie. (https://fr.wikipedia.org/wiki/Maghr%C3%A9bins#G.C3.A9n.C3.A9tique).

Conclusions de la génétique 

D'après wikipedia "La principaux haplogroupes du chromosome Y des Tunisiens et des Maghrébins berbérophones et arabophones en général sont : E1b1b1b (M81) (65 % en moyenne) et J1 (M267) (15 % en moyenne) auxquels plus de 80 % des Tunisiens appartiennent."

 

En moyenne, le Maghrébin est donc :
- à 65% d'ascendance berbère et à 15% d'ascendance arabe du côté paternel,
- à plus de 50% d'ascendances diverses, qu'il partage avec les Européens, du côté maternel.

 

Cette conclusion devrait clouer le bec aux racistes des deux bords de la Méditerranée : par nos mères, nous avons une forte ascendance commune avec les Européens.

Les défenseurs de l’hégémonie, voire même de l’exclusivité du caractère arabo-musulman de la Tunisie, et plus généralement du Maghreb, tentent de gommer de la mémoire collective toutes les autres composantes de l’identité nationale ou maghrébine  et d’imposer une conception extra-territoriale de l’Etat nation, en l’occurrence la oumma islamique, prélude à la dissolution de la Tunisie, de l'Algérie et du Maroc dans un califat archaïque et cauchemardesque. 

Mais là où le bât blesse encore plus, c’est que, alors que la plupart des sociétés s’orientent vers lemulticulturalisme, le "monde arabe" semble à la recherche d’une pureté identitaire complètement fantasmée

 

Hannibal Genséric sur numidia.liberum.blogspot.com

Génétiquement, les Maghrébins ne sont pas des Arabes 

 

 

Options d'affichage des commentaires

Sélectionnez la méthode d'affichage des commentaires que vous préférez, puis cliquez sur « Enregistrer les paramètres » pour activer vos changements.

On lit à la fin de l'article: "Mais là où le bât blesse encore plus, c’est que, alors que la plupart des sociétés s’orientent vers le multiculturalisme, le "monde arabe" semble à la recherche d’une pureté identitaire complètement fantasmée"

C'est plutôt le contraire qu'il fallait dire. C'est le "monde berbère" qui est à la recherche d'une pureté identitaire complétement fantasmée.
Le Monde progresse et se développe et les grandes nations sont un mélange de sangs. Il n'y a aucun arabe et aucune revue arabe qui est actuellement à la recherche d'une pureté identitaire. Les Arabes connaissent leur racines et n'ont aucune raison de la chercher ou de faire des recherches génétiques pour la confirmer.

Certains berbères (comme ceux ayant écrit cet article) se comportent actuellement comme les sionistes et veulent imposer aux gens des racines qui ne sont pas les leurs.

Chaque Algérien connait ses origines (sauf les batards). Pourquoi on veut imposer aux Arabes Algériens des origines qui ne sont pas les leurs. Pourquoi vouloir dire que tous les Algériens (ou presque) sont des Berbères!!?

En plus, on voit l'empreinte raciste des auteurs. Ils sont contents d'appartenir à une lignée européenne et font tout pour montrer qu'on n'appartient pas aux Arabes. Du racisme pur et dur qu'on voit même dans le choix de l'Alphabet berbère.

Les Kabyles ont le droit de montrer leur appartenance et de dire qui sont leurs grand-parents. Ils ne doivent en aucun cas imposer aux autres des grand-parents qui ne sont pas les leurs.

Etre Arabe en Algérie ne veut pas dire appartenir à un autre pays arabe ou à des choyoukhs Saoudiens ou Qataris. C'est vraiment bas comme reflexion.

Et pour en revenir à cette étude d'un niveau trop bas et d'un racisme flagrant, on ne parle point du pourcentage d'Arabo-Berbère ou de Berbéro-Arabe vivant en Algérie ou dans les autres pays du Maghreb. Et pourtant le taux est très élevé. Il est de 66% rien que dans ma famille.

En conclusion, les Berbères ont le droit de militer pour la reconnaissance de leur culture ou le choix de l'Alphabèt qu'ils veulent pour leur langue. Néanmoins, ils ne doivent nullement le faire en imposant leurs idées aux Algériens d'origines arabe, turque, vandale, phénicienne, maltaise, française, espagnole...

Le faire c'est tomber dans le même piège dans lequel étaient nos gouvernements passés. On reproche à ces derniers d'avoir imposé une arabisation aux peuples amazighs d'Algérie du Maghreb. Maintenant, les Kabyles de cette région veulent imposer une berbérisation des peuples arabes de la région!!?

Et le plus grave dans l'affaire c'est cette manie de vouloir appartenir à une lignée européenne (responsable de multiple crimes contre les Berbères de l'Afrique du Nord) et de refuser d'appartenir à une lignée arabe qui a le mérite de nous avoir ramené la parole divine et le Livre qui nous a montré la voie du Salut et de l'Amour. Parole divine qui nous a appris qu'Allah nous a fait peuples et tribus pour qu'on se connaisse entre nous et non pour que chacun vive dans son coin.

Et pour en revenir à l'ADN, moi j'appartient à l'AANA AANR. Cela veut dire À Allah Nous Appartenons, À Allah Nous Reviendrons.

Je ne suis pas berbère ni berbériste. J'expose des faits scientifiques. Votre réaction prouve que vous n'avez rien compris. Lisez des BD, c'est plus facile.

Que dites vous de ceux qui pretendent qu avant lavenement de l islam les berberes etaient juifs et la kahina etait juive .Cette religion a t elle regnee avant l avenement de l islam et si oui comment aurait pu t elle convertir des betberes qui refuserent le christianisme a l ere de l empereur justinien.eclairez moi svp merci

Réponse typique de quelqu'un qui impose son point de vue, sans apporter d'argument, seulement avec des lignes et lignes de paroles sans réel poid, typique de chez les arabs.

La Science vous a apporté un argument irréfutable, la preuve par l'ADN, qui s'ajoute au autre preuves écrits par tous les autres historien (non arabes bien sur) mais vous ne l'accepter pas, et continuez a cacher votre tete dans le sable.

Les occidentaux avance chaque jour, et se developpent au moyen de la science, mais vous les arabes, vous resterez toujours les derniers. C'est triste.

Eh oui. Le monde arabe regresse. Ils ne sont pas ingenieux et ne produisent rien. A part le petrole et le gaz. Maintenant il y a la mode salafiste pour qu'on continue á parler de ce pseudo monde arabe. Il est des plus racists et corrompu de notre systeme solaire. Ils ont violé le Coran en créant de toute pièce des Hadiths et en faisant croire que les arabes sont les vrais musulmans. Rien du tout. Leur ADN est defectueuse comme l'est leur Oumma Arabiya. Je suis Amazigh. Ma grand mere n'a jamais parlé un mot d'arabe. Elles est née libre et elle est morte libre. Pas de voile, pas de barbus autour d'elle ni de soi disants plus musulmans que les autres (Typiquement algerien de vouloir toujours etre mieux et plus que les autres:complexe issu d'une ADN defectueuse.
Les vrais arabes vivent en Arabie eoudite , Koweit et autres etats á tare genetique caduque.

Votre article est excellent et je pense que vous avez cerné le problem de l'Afrique du Nord. J'ai envie que d'autres groups ADN viennent coloniser l'Afrique du Nord. Sans barbes, sans Niqab. Je suis sur que le prochain printemps une nouvelle forme d'ADN verra le jour. Le printemps berbere. AZUL Fellawen

vous dite ......Je suis Amazigh ........ je pense qu'il est difficile de prouver que vous ete amazigh ou arabe . peut être vous ete turque ,espagnole ,juif arabe ....etc ..dans l'histoire des berbère du nord d’Afrique sont venu de lyemen comme les arabes sont venu aussi de lyemen ...... pour moi je suis algérien et ça me suffit .

A remarquer qu'en tunisie ceux qui se tuent à nous faire croire que les tunisiens sont arabes sont eux même des descendants d'arabes (vous les voyez à la tv tous les jours et sont en majorité des islamistes ou khouanjia).
La biologie moléculaire qui est en train d'exploser en ce moment même (alors que les arabes et les islamistes sont complètement out dans ce domaine) va faire irruption chez nous aussi sous forme de tout petit kit pour nous dire notre origine, la présence ou absence de gènes de cancer, ou gène muté de l'hémoglobine, mucoviscidose...ect
Un pays comme la tunisie chargée d'histoire de mélange des hommes surtout les 14 siècles des Empires carthaginois et romain et un siècle de présence de ces hommes du nord, les vandales, qui sont venu enrichir notre patrimoine génétique et le melting-pot humain qui s'est en suivi jusqu'à l'irruption des arabes porteur de la nouvelle religion (en général par l' épée "bessif") qui n'ont fait que passer et en attendant l'arrivée des exodes hilaliennes bien plus tard qui se sont étendu le long des steppes tuniso-algéro-marocaines en restant l'écart des autochtones (car ne vivant que razzia et de brigandage)et en gardant leur nomadisme jusqu'au coup salvateur de Bourguiba qui les a sédentarisé par la force et depuis ils sont presque tunisifiés (c'est peu être pour quoi ils vouent une haine viscérale pour cet homme de génie qui lui même a une histoire génétique extraordinaire).
Bref une minorité qui prend ses fantasmes pour réalité surtout qu'ils vivent surtout en ce moment en dehors de l'Histoire humaine en faisant croire aux Egyptiens descendants des pharaons, les habitants du chem et les nord africains qu'ils sont arabes, heureusement que la science et la génétique est là pour infirmer leur grand mensonge.

Cela accrédite l'histoire de Michel Boujnah, lorsqu'il dit: Dieu, a commence par créer l'univers,la terre,les montagnes et les rivières,...,puis il dit je vais faire des petits tunisiens!
Plus sérieusement,il n'y a que les imbéciles et les ignares,qui refusent de concevoir que nous sommes le résultat d'un détonnant croisement;à titre personnelle,j'ai toujours dit cela,ici même,à deux ou trois reprises,j'ai même fait une petite chronologie sur le déroulement de ces bouleversement,depuis que notre légendaire et mère à toutes et à tous,j'ai nommé ELYSSA,ou si vous voulez DIDON,selon l'occident,a posé ses pieds sur la rive avec quelques fidèles qui lui vouent une admiration sans borne,depuis,cette terre prit le nom de Kart Hadash ( Ville Nouvelle),et c'est à partir de là que croisement à commencé,avec les autochtones,les berbères d'abord ,puis avec pratiquement tout le reste de la méditerranée,n'oublions pas un élément très important'et qui a largement contribué à cela,c'est son armée,constituée en grande majorité de mercenaires venus des deux rives,d'est en ouest,ce qui explique que ce croisement est unique dans l'histoire de l'humanité,Phéniciens,Berbères,Romains,Grecs,Ibériques,Corses,Libyques,Turcs,Européens dans l'armée Vandale,qui a érigé le royaume Vandale(Chrétien) qui a vécu cent ans,à cheval entre le troisième et le quatrième siècle,..etc...etc...! (plus tard,Gustave Flaubert s'est inspiré de cette histoire,riche,et passionnante,pour écrire "SALAMBÔ")!
Pour terminer,moi,je dis souvent autour de moi,et sans le moindre complexe,que nous Tunisiens,sommes un peuple bâtard,et à part,c'est l'exception tunisienne,et la cerise sur le gâteau a été sertie par le père de l'indépendance,feu Habib Bourguiba,qui a lancé le fameux terme qui symbolise l'identité tunisienne"La Tunisianité",devenu depuis,véritable ciment qui rassemble,toutes celles et ceux,né(e)s sur cette terre,bénie,attachante,accueillante et ouverte;regardez la carte de la Tunisie,on dirait une jeune fille enceinte,son bras tendu vers le large,c'est tout un symbole !

Bourguiba n'a jamais été le père de "l'indépendance" tunisienne, et la Tunisie n'est toujours pas indépendante, elle est plutôt gérée par la France comme un protectorat avancé, via des pseudo-arabes tunisiens et leurs maîtres franco-séfarades, suite au soulèvement Algérien de novembre 1954 comme tant d'autres pays.
c'est vrai que la Tunisie est très ouverte aux touriste sexuels (pédophilie et prostitution), la carte de la Tunisie rappelle l'image d'une belle jeune fille tunisienne enceinte qui tend le bas ventre, le bras et la main vers le large en direction des Saoudiens, Qataris et orientaux arabes négrifiés mais riches en pétrodollars.

Vous ne croyiez pas si bien dire, cher concitoyen, notre chère patrie-nation n'appartient qu'à ce formidable mélange et de toute évidence, elle n'est pas arabe...Et pour reprendre vos mots, comment le pourrait-elle si par sa carte elle évoque "une jeune fille enceinte, son bras tendu vers le large"...Enceinte d'une histoire grandiose, d'immenses femmes et hommes; le regard tourné vers sa contemporanéité; tournant le dos à un monde arabo-musulman inepte et qui n'a jamais pu l'atteindre réellement...!!!

« L'Algérie française a duré cent trente deux ans.
L'arabisme dure depuis treize siècles !
L'aliénation la plus profonde, ce n'est plus de se croire Français mais de se croire Arabe.
Or il n'y a pas de race arabe,ni de nation arabe.
Il y a une langue sacralisée,
la langue du Coran, dont les dirigeants se servent pour masquer au peuple sa propre identité....
---------------------------------------------------------KatebYacine

arabisation des peuples amazighs nord africains est une crime idéologique culturelle contre l'humanité.
vive l'humanité vive la diversité vive la liberté.

Contenu Correspondant