Pour visiter l'ancienne page d'accueil, CLIQUEZ ICI.

Merci de nous envoyer vos opinions et suggestions en CLIQUANT ICI

RELIGION

Kippour des Juifs de Tunisie : Textes, coutumes et traditions

Le but de tout ce que l'on fait a Yom Kippour (jeune, prieres et autres) est d'obtenir l'atonement, la decision Divine de suspendre le jugement pour nos mauvaises actions. Et pour cela, il faut eprouver une sincere repentance, c'est a dire identifier ces actions, les avouer et regretter ce que l'on a fait. Il est evident qu'un profond desir de ne pas retomber dans ces memes erreurs doit accompagner toute repentance.

Du chapeau conique à la kippa, le couvre-chef dans la religion juive

Le couvre-chef fut imposé par les catholiques aux membres de la communauté juive dès le Moyen Âge afin de les identifier – et le plus souvent pour les déconsidérer. Il est parallèlement devenu un signe distinctif de religiosité revendiqué avec fierté, selon ce qui ressemble à un retournement du stigmate.

Le mystérieux minhag des Kapparot soulève beaucoup d'interrogations.

Cette coutume consiste à prendre, la veille de Yom Kippour, un poulet vivant (un mâle pour les hommes, une femelle pour les femmes) et à le faire tourner au dessus de la tête en disant un formule qui charge la bête de nos péchés, en souhaitant que sa mort se substitue à la notre au cas où on la mériterait.