Pour visiter l'ancienne page d'accueil, CLIQUEZ ICI.

Merci de nous envoyer vos opinions et suggestions en CLIQUANT ICI

LITTERATURE

Mufti, par Yves Azeroual

Hadj Amine Mohammed Al-Husseini, le sinistre Grand mufti de Jérusalem, antisémite notoire et admirateur d’Hitler qu’il avait rencontré à Berlin le 28 novembre 1941 et du nazisme, ami de Rudolif Höss et d’Adolf Eichmann, a été, dans la fin des années vingt et dans les années trente, à la pointe du combat contre les pionniers de l’État juif en gestation

Colloque en Hommage à Albert Memmi, à l'occasion du premier anniversaire de sa mort, le 23 mai 2021

Écrivain, sociologue, philosophe et intellectuel médiatisé, Albert Memmi aura marqué son siècle, traçant une voie originale de la hara de Tunis dans les années 20 aux plus hautes sphères universitaires et artistiques françaises. Depuis l'étude de la communauté juive de Tunisie, des luttes d'indépendance au Maghreb, jusqu'à celle de la société française d'après-guerre, et bien au-delà, ses activités et son influence couvrent tout le XXème siècle.

UNE NUIT À CARTHAGE, par Annick Perez

Les événements de Bizerte, l'accession de Bourguiba en Tunisie, l'indépendance, le raz de marée dans toute l'Afrique du Nord, bouleverse les Barenti, la Tunisie entière. Obligés de quitter le pays avec leurs deux petites filles, Alice et Paul travailleront dur en France, mais Alice, sans jamais oublier Neldo. Qu'est il devenu? Que s’est-il passé cette nuit là?

Où bat le cœur du monde, par Philippe Hayat

Nous sommes à Tunis, en 1935, rue des Perles, dans le quartier juif de la ville, la Hara. C’est là que vit la famille Zaken, Sauveur, libraire dans la rue de la Verrerie, un Tunisien qui fait tout pour ressembler à un « vrai Français », son épouse, Stella Boccara, d’origine italienne et leur fils, Darius, dix ans. L’obsession de Sauveur, c’est de s’éloigner de la populace arabe, de s’installer dans le quartier européen et d’y ouvrir une librairie digne de ce nom.

Albert Memmi, un écrivain français profondément tunisien

Issu d’une famille pauvre du ghetto juif de Tunis, Albert Memmi avait quitté son pays natal après l’indépendance, la mort dans l’âme, considérant qu’il n’y avait plus sa place. Anticolonialiste, Albert Memmi avait publié, en pleine guerre d’Algérie, Portrait du colonisé préfacé par Jean-Paul Sartre. Albert Memmi est mort à Paris, au mois de mai 2020, dans sa 100ème année. Nous évoquons sa mémoire avec l’universitaire tunisien Habib Kazdahly.