Pour visiter l'ancienne page d'accueil, CLIQUEZ ICI.

Merci de nous envoyer vos opinions et suggestions en CLIQUANT ICI

Il s'appelait Bayali

.Il s'appelait Bayali, on le trouvait tous les matins assis sur les escaliers aux abords de la gare qui conduisaient sur le quai, alors que les estivants se rendaient à Tunis pour leur travail. Vêtu du traditionnel costume arabe, la chéchia bien mise sur sa tête, il tenait dans sa main un couffin qui lui permettait d'entreposer les victuailles

Le jardin des Finzi-Contini, la tragédie d’une famille juive dans l’Italie fasciste

C’est la fin d’un monde que Vittorio De Sica, adaptant le roman de Giorgio Bassani (qui, s’estimant trahi par le cinéaste, désavouera publiquement le film), dépeint avec une empathie non feinte dans Le jardin des Finzi-Contini. Et avec lui, l’image d’une Italie fasciste, qui en 1962, au moment de la publication du livre, n’avait pas encore osé regarder dans les yeux son passé sombre.

L’identité en question(s). Qu’est-ce qui fait peuple ? - Le sujet juif

Un panel de contributeurs de talent pour traiter un sujet d’actualité. Parmi eux, le Grand rabbin Haïm Korsia, Pascal Bruckner, Michaël Prazan, Frédéric Encel, Rivon Krygier, Roger Pol-Droit, Daniel Sibony, Denis Charbit, Shmuel Trigano, Marc Cohen, Gérard Garouste ou encore Alain Kleinmann. À l’heure de la pandémie de Covid-19, l’identité juive est examinée sous toutes ses facettes

La femme mûre

La femme mûre ne domine pas, elle touche.
Elle n'est pas intelligente, elle est sage.
Elle n'est pas pressée, elle attend le bon moment.

admin dim 10/07/2022 - 02:23