Pour visiter l'ancienne page d'accueil, CLIQUEZ ICI.

Merci de nous envoyer vos opinions et suggestions en CLIQUANT ICI

Sous le signe du scorpion, par Yvan Boccara

UN JOUR , Noam , mon père m’a raconté l’histoire d’un homme qui avait été invité à dîner chez un fellah ( c’est comme un paysan, sauf qu’il porte la djellaba, le sarouel et qu’il ne se sent pas ridicule de se promener avec une serviette torsadée sur la tête pour se protéger du soleil). C’était dans le bled, en Tunisie du côté de Béja ; Béja c’est la ville où est né mon père.