Pour visiter l'ancienne page d'accueil, CLIQUEZ ICI.

Merci de nous envoyer vos opinions et suggestions en CLIQUANT ICI

Immigrations des juifs de Tripolitaine vers la Tunisie (1936-1948) par Habib Kazdaghli

Trabelsi, Ghériani, Soufir, Mazouz, Sroussi, Branes, pour ne citer que les plus répandus, sont tous des noms de famille fréquents chez les Tunisiens juifs. Une simple recherche fait découvrir qu’il s’agit pour la plupart d’entre eux de patronymes toponymiques issus de régions situées en Lybie.

Anciens et Amis du Lycée Carnot de Tunis

En 1894, le Conseil des ministres lui donne le nom de Sadi Carnot pour honorer le président de la République française assassiné. En raison d'effectifs scolaires de plus en plus nombreux, les bâtiments sont agrandis en 1894, 1913, 1925 et 19391. Durant la Seconde Guerre mondiale, le lycée est réquisitionné d'abord par la Kommandantur de l'armée allemande puis, en 1943, par les forces alliées1. Durant cette période, les élèves sont disséminés dans les autres établissements de Tunis.

Ballade sur la corniche de Gabes

Ballade sur la corniche de Gabes

Historiquement, Gabès a fait parti de l’Empire romain dans leur province de Tripolitaine. Gabès a été un diocèse chrétien et plus tard au 7ème siècle, Gabès a été conquise par les musulmans. En 1881, Gabès devint un protectorat français jusqu’en 1940 lorsqu’elle fut prise par les allemands, avant de redevenir française. A l’indépendance de la Tunisie en 1956, Gabès passa sous le contrôle de la Tunisie.